lundi 22 décembre 2014

Courge spaghetti au beurre de basilic, cébette et Pecorino


Voici une courge que j'ai toujours voulue cuisiner sans jamais en trouver, mais c'était sans compter mon nouveau Best Primeur chez qui je l'ai trouvée !

  • 1 courge spaghetti (L'Olivier)
  • 20 gr de beurre salé
  • 2 cébettes épluchées et émincées
  • 10 feuilles de basilic lavées et émincées
  • 150 gr de Pecorino coupés en morceaux (fromage de brebis italien)
  • sel 

Préchauffez le four à 180°C

Percez la peau de la courge afin qu'elle n'éclate pas dans le four, enfournez de 40 minutes à 1h, c'est selon la taille. 

Faire fondre à feu très doux le beurre, ajouter le basilic et les cébettes, quand le beurre est très chaud, réservez.

Un fois la courge cuite, la laisser refroidir un peu afin de ne pas se brûler, la coupez en deux.

A l'aide d'une fourchette gratter la chair délicatement pour qu'elle s'effiloche, la mettre dans un saladier et la napper de sauce au beurre, salez et mélanger tout aussi délicatement.

Dans les coques, mettre la moitié des spaghetti, ajoutez la moitié du fromage, mettre la fin des spaghettis et finir par l'autre moitié du fromage.

Remettre au four à 160°C pendant 15 minutes.


Servez aussitôt et dégustez !


samedi 20 décembre 2014

Osso bucco [ Culino # Repas de Noël ]


Pour le mois de décembre, Culino versions n'a pas de marraine mais une invitation à partager notre repas de Noël, voici ce que je vous propose, un plat qui vous laissera passer du temps avec vos invités, famille et ou amis qui se régaleront avec bonheur.


Pour 4 personnes :

  • 2 cs de farine sans gluten, j'ai utilisé de l'amarante
  • sel et poivre
  • 4 tranches de jarret de veau avec les os
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 3 carottes épluchées et coupées en fines rondelles
  • 1 oignon émincé
  • 250 ml de vin rouge
  • 400 gr de tomates pelées entières égouttées
  • 1 gousse d'ail émincée
  • zeste de citron déshydraté 
  • 125 ml de bouillon de volaille très chaud
  • de la coriandre émincée

Mettre le four à préchauffer à 180°C

Dans une grande assiette, mettre la farine, ajoutez sel et poivre, mélanger. Farinez légèrement les tranches de viande des deux côtés.

Dans une cocotte allant au four, faire chauffer l'huile et y mettre la viande à colorer, le faire en plusieurs fois au besoin, réserver.

Dans la même cocotte, ajouter les carottes et l'oignon, laissez cuire jusqu'à ce qu'ils soient tendre en remuant afin de ne pas les faire brûler.
Versez le vin et laisser bouillir jusqu'à ce qu'il soit réduit de moitié, grattez bien le fond de la cocotte avec une cuillère en bois pour détachez les sucs. Ajoutez les tomates, l'ail, le zeste de citron, salez et poivrez et incorporer les morceaux de jarret et le bouillon.

Couvrez et enfournez pour 2 heures de cuisson au four.


Dresser sur des assiettes chaudes, au moment de servir, parsemer de coriandre et de zeste de citron.

Dégustez !


mercredi 10 décembre 2014

Primeur L'Olivier à Cormeilles - Nouveau gérant - Plus de produits


Il y a quelques temps, notre primeur a été repris par un autre gérant, le premier gérant avait déjà d'excellents produits et quand au hasard d'une rencontre il m'a dit que la personne qui avait repris la boutique avait élargit la gamme et que c'était vraiment bien, ma curiosité était piquée, il fallait que j'aille voir ce qu'il en était.

Je fais souvent mes courses sur Paris, notamment chez Causses mais aussi sur le marché des Batignolles, marché bio avec d'excellents produits mais très coûteux, je trouve que c'est vraiment abusé souvent...

Il est clair qu'après avoir fait le tour de la boutique, je n'irai plus traîner mes guêtres ailleurs, d'autant que si j'ai besoin d'un produit particulier comme, des bok choy, du choux kale...je n'ai qu'à passer la commande !

J'ai demandé à Didier, de me décrire en quelques mot sa boutique avec en bonus de très jolies photos.

Voici la caverne aux trésors !

"L'olivier, la passion du goût!

A quelques pas de la gare de Cormeilles-en-Parisis, n'hésitez pas à passer chez l'Olivier, le primeur de la rue principale tenu par un passionné de cuisine!

Ici, l'accueil y est chaleureux et on recherche avant tout le goût!   Vous y retrouverez des produits rigoureusement sélectionné pour leurs qualité gustative, ainsi que de nombreux produits originaux tel que du foin de cuisine, citron noir d’iran…. 
Le coin épicerie ne vous laissera pas indifférents non plus!

Les sourires de Didier et Amit vous attendent chez L'Olivier - ouvert du mardi au dimanche"

dimanche 7 décembre 2014

Variation autour du rouge


Je n'avais jamais essayé les carottes noires, j'en ai trouvé et ma foi, j'ai tenté dans un jus, je ne savais pas quelle couleur cela donnerai et j'ai vraiment été ravie du résultat. Le goût est rond en bouche, c'est un jus dynamisant grâce au gingembre.

Au niveau goût, je n'ai pas trop senti la différence qu'avec les carottes oranges, peut-être seule et en crudité, ça devrait être sympa comme assiette mélangé avec du choux blanc, à tester...


Pour environ 1 l de jus :
  • 2 carottes noires épluchées
  • 2 carottes oranges épluchées
  • 2 oranges à jus épluchées
  • 3 pommes goldens brossées sans les pépins et la queue
  • gingembre frais (au goût)
  • 1/2 verre d'eau

Passez tous les ingrédients à l'extracteur et finir avec l'eau pour "rincer" l'appareil.

Versez le jus dans une bouteille de couleur foncée, mettre au frais ou dégustez à température.

mercredi 3 décembre 2014

Poulet mijoté à l'orange au four [ Bataille Food # 18 ]


Depuis quelques temps, je louche du côté de la Bataille Food créée par Jenna.

Je me suis décidée et voilà donc ma participation.

Fondatrice et Bataille Food # 1 : Jenna du blog Le bistro de Jenna.
Bataille Food # 17 : Béatrice du blog Popote et nature
Bataille Food # 18 : Stéphanie du blog L'atelier de Steph et Lolie

C'est Stéphanie qui est notre marraine, Steph est une cuisinière de talent, allez voir son blog et vous en serez persuadés mais c'est aussi un photographe culinaire, et là, même conseil.

Le thème qu'elle nous propose est...

«Il étaiune fois..Lmagie de Noël»

Nous avons le choix dans les deux ingrédients imposés, j'ai choisi dans la catégorie :
  • Sec : le poulet 
  • Liquide :vin et jus d'agrumes (orange).

Je n'ai pas de recettes spéciale "Noël", mais il y en a qui sont tellement bonnes, simples à réaliser et qui ne nécessite pas de passer son temps en cuisine au lieu d'être avec ses invités, qu'elles valent vraiment le titre de Recette Festive et ce délicieux mijoté en fait parti.


Pour 4 personnes :
  • 4 cuisses de poulet entières désossées avec la peau
  • curry de madras
  • 1 cc de piment fumé
  • poivre au moulin
  • sel + 1 cc 
  • huile d'olive
  • 1 échalote émincée
  • 1 oignon rouge émincé
  • 4 tomates fraîches coupées en dés
  • 2 oranges pressées (200 ml environ)
  • 400 ml de vin rouge
  • 400 ml de bouillon de poulet bien chaud (c'est important afin de ne pas faire baisser la température du plat)
  • coriandre finement ciselée
  • zeste de citron sec (déshydraté maison)

Dans une grande assiette, mettre le poulet et le saupoudrer généreusement de sel, poivre et curry sur des deux côtés, réserver.

Dans un cocotte allant au four, mettre à chauffer l'huile, quand elle est bien chaude, faire revenir le poulet sur ses deux faces, le faire en plusieurs fois si nécessaire, réserver de nouveau. 

Préchauffez le four à 180°C (TH6)

Toujours dans la cocotte, ajoutez l'oignon et l'échalote, bien mélanger et à feu moyen, laisser cuire environ 5 minutes pour les attendrir, ajouter les tomates, le vin et le jus d'orange, augmenter le feu et laisser bouillir 2 minutes.

Au bout de ce temps, ajouter, le bouillon, la cc de sel et le poulet, couvrir et enfourner pour 2 heures.

Dresser sur des assiettes chaudes, au moment de servir, parsemer de coriandre et de zeste de citron.

Dégustez !


dimanche 30 novembre 2014

Variation autour du fuschia et de la framboise



Voici un jus en trompe l’œil car grâce aux carottes noires, la couleur fait supposer que c'est un jus à base de fruits rouges, alors que nous sommes dans l'orange à plus de 80%
Le goût de la betterave est très présent, sans son arrière goût terreux, ce qui est un vrai soulagement car la betterave est un atout pour la santé.

  • 2 carottes noires épluchées
  • 2 carottes oranges épluchées
  • 1 betterave jaune épluchées
  • 2 oranges à jus épluchées 
  • 1/2 verre d'eau

Passez tous les ingrédients à l'extracteur et finir avec l'eau pour "rincer" l'appareil.

Versez le jus dans une bouteille de couleur foncée, mettre au frais ou dégustez à température.

mercredi 26 novembre 2014

Fricassée de poulet aux olives, patatoes "Oeil de Perdrix" et légumes rôtis au four [ Battle # 26 ]



Enfin le jour tant attendu de la publication de la Battle # 26, notre marraine, Maïa du blog Petits beguins, nous à lancé un défi sur les recettes de Noël...

Si vous voulez participer à la prochaine édition ou plus de renseignements, Jujube a publié un billet qui résume tout sur son blog Jujube en cuisine.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je voudrai vous parler de son blog, celui de Maïa bien sûr, c'est un endroit très "lounge", j'adore, ses recettes sont délicieusements préparées et ses photos sont une invitation au pays de la gourmandise tant sucrée que salée, allez y faire un tour et vous ne serez pas déçus !


Je n'ai pas de recettes fétiches, ni de recettes spéciales pour "Événement", en effet, je cuisine souvent en fonction des goûts de mes invités, et suivant également ce que je leur ai cuisiné lors de leur dernière visite, je tiens d'ailleurs un fichier excel à cet effet (Bree Van de Kamp sort de ce corps...)

Pour Noël prochain, je vais faire simple et pourtant tellement bon, que mon plat va pouvoir se tailler une place dans la cours des Grands !

Une petite fricassée de poulet aux olives, voilà un plat que se cuisine très simplement et facilement, et qui est juste délicieux.

Il faut que les ingrédients soient de qualité pour que vous ayez que du bonheur dans votre assiette et que d'une "simple" fricassée de poulet vous transformiez ce plat en plat principal pour le réveillon de Noël !

Je l'ai servi avec des pomme de terre "Œil de perdrix" façon patatoes et des légumes rôtis au four.


Pour  4 personnes :
  • 3 cuisses de poulets entières fermier bio, pilons et hauts de cuisses séparés et désossées par les bons soins de votre boucher
  • 100 gr de tomates confites (maison)
  • 12 olives vertes
  • 2 gousses d'ail en chemise
  • 250 ml de bouillon bio et sans gluten très chaud
  • huile de coco
  • 1 cc de pâte de thym (acheté chez mon primeur "L'Olivier)
  • poivre du moulin

Faites revenir les morceaux de poulet dans une cocotte avec l'huile de coco chaude et le thym jusqu'à qu'ils soient parfaitement colorés.

Ajoutez l'ail et les olives, le bouillon chaud, sel et poivre, mélangez bien, couvrez et laissez mijoter à feu moyen environs 20 minutes.

Au bout de ce temps, ajoutez les tomates et prolongez la cuisson 15 à 20 minutes.

Servez dans des assiettes bien chaudes.

Dégustez !

Qui participe ?  

Petits Béguins – Rose phalange – Bistro de Jenna – B-Cook – Imagine Girls – La Cantine Des Cousins – Dans la cuisine de Misstinguette – Claire-Alice Délice – La Kiwi Zine – Lemon & Sardine – L’atelier de Steph et Lolie – Encore Une Lichette – Cooking N’ Co – Framboises et bergamote – Cuisine moi un Mouton – Pourquoi je grossis… – Une Flo de bonnes choses – Les recettes de Flo – La passion de Nath – Aux délices de Vany – By acb 4 you – Par faim d’arômes – La Kitchenette – Epices et Moi – C Gourmandise – Homemade Attitude – Cuisine patisserie chocolat and co – Gourmande & Toquée – Au menu du jour – Cooking et Bon appétit – La Fourchette Gourmande -Paruline en cuisine – Les petites miettes d’enfance – Radis Rose – Cuisine 2 soeurs – Gourmandise Julie – My French Bakery – Samkonait – Click, Cook and Taste – Food and Cook – Pause Nature – Douceurs maison – Serial Baker – Cuisine d’amour – Les Carnets de Sophie – Le Miam de Ninou – Cook N Blog – Yellow Mustard 5 – VG tables – Turbigo Gourmandise – Fais-moi croquer ! – Del’s cooking twist – Un zest de soleil – Cupcakes & Capitons – Marion’s Bakery – Chat-Touille – Chloé Délice – Contes et Délices – Et Charlotte Découvrit la Cuisine… – A good cooking day – Cayou Cuisine – Petite Cuillère et Charentaises – Mel’s way of life – One diary cofe – Espelette et Chocolat – Bowl & spoon – Cuisinez avec Honorine – Mes instants de gourmandise – Les Cookines – Dr Chocolatine – Délice Céleste -

dimanche 23 novembre 2014

Jarret de porc braisé au four [ Culino # Saveurs du Québec ]


Je ne vous présente plus Culino Versions, pour le mois de novembre, c'est mon (ok ! je partage) notre amie Jackie du blog  La cuisine de Jackie qui est notre marraine et qui a choisi pour thème "Les saveurs du Québec" avec pour corser la chose, deux ingrédients imposés, les canneberges (cranberries) et/ou sirop d'érable.

Je ne vous présenterai pas non plus Jackie car je vous en ai déjà parlé ici mais tout ce que je peux vous dire, c'est je me suis mise un bon petit coup de pression car je ne voulais vraiment pas lui faire honte.

Pour ça, j'ai décidé de cuisiner un plat avec des ingrédients inédits sur mon blog et dans ma cuisine, en même temps le sirop d'érable et les canneberges le sont (ça tombe bien comme ingrédients imposés), la bierre (j'aime pas la bierre) mais également le jarret de porc qui est une viande que je ne connaissais pas et je suis tellement ignorante au sujet de la viande que je ne savais pas que le jarret était en fait la partie dont on tirait le jambon...et pour finir je n'ai jamais mis un plat à cuire aussi longtemps au four (le déshydrateur ne compte pas).

Ces quatre heures de cuisson ont été très longues, je craignais que ma viande soit cramée, que mes canneberges se ratatinent...et l'odeur, un délice qui au fur et à mesure du temps a embaumée la maison jusqu'à faire sortir Laëtitia de sa chambre...

Le verdict est tombé, voici une recette qui va entrer pour de bon dans ma cuisine, car, la viande, caramélisée à souhait, moelleuse et fondante, les canneberges bien rondes et joliment vernies et la sauce une merveille !

Pari réussi, Jackie, je t'ai fait honneur !


Pour 6 personnes :
  • 1 jarret de porc de 1,470 kg avec l'os
  • 325 gr de canneberges fraîches (commandées exprès chez mon Best Primeur)
  • 200 ml de sirop d'érable
  • 200 ml de bierre blonde bio
  • 1 cc de sel Maldon (sel fumé)
  • huile d'olive

Dans une cocotte qui va au four et sur le feu, mettre à chauffer l'huile d'olive et y faire revenir sur toutes les faces le jarret.

Mettre le four à préchauffez à 160°C

Lavez les canneberges, réservez-les.

Une fois la viande dorée, parsemez-la de sel et arrosez-la avec le sirop et la bierre, hors du feu, ajoutez les fruits. 

Couvrir et enfournez la cocotte pour 4h. 

Servir avec une purée de pomme de terre maison !

Dégustez !

Novembre


mercredi 19 novembre 2014

Pomme de terre "Oeil de Perdrix" façon patatoes



Connaissez-vous la pomme de terre "Œil de Perdrix" que l'on peut trouver également sous le nom de "King Edward VII" son nom botanique est "Solanum tuberosum", elle fait partie des légumes anciens, bien que ce soit l'une des plus anciennes variétés  européennes encore cultivée.
Elle est récoltée en septembre.
C'est une variété anglaise, elle est bicolore, sa peau est fine et claire, tachée de rouge, sa chair est fine et délicate et son goût très fin également.

J'étais partie pour acheter des pomme de terre Rate du Touquet mais mon primeur préféré m'a demandé si je connaissais cette variété et pourquoi pas l'essayer.

Chose faite avec délice !


Pour 4 personnes :
  • 1 kg de pomme de terre Œil de Perdrix 
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 1 cc de pâte de thym fraîche
  • sel et poivre 

Lavez, brossez les pommes de terre, les essuyez et les couper en 4.

Faire préchauffer le four 200°.

Dans une boîte avec couvercle assez grande pour contenir les pomme de terre, mélangez l'huile, le thym, salez, poivrez et ajouter les pomme de terre. Fermez la boîte et secouez énergiquement, il faut que les Œil de Perdrix soient bien enrobées.

Mettre les pommes de terre dans un plat et enfourner pour 30 minutes, retournez-les au bout de 15 minutes.

Servez aussitôt et dégustez !

dimanche 16 novembre 2014

Smoothie simplissimo


Voici un smoothie très simple, rapide à préparer et à la portée de tous.

Chez moi, on trouvera toujours dans la corbeille à fruits, des pommes, des bananes et des avocats.

Quand j'ai une petite faim, je fais ce smoothie car il rassasie bien, il désaltère, permet de changer et de ne pas tomber dans le grignotage "sucré".

Pour la quantité d'eau, c'est selon l'épaisseur désirée, j'ai mis 10 cl, mais vous pouvez en mettre plus ou moins, après c'est une question de goût.

Je mets toujours de l'eau au frais dans une bouteille en verre fermée afin d'avoir des smoothie bien froid, sinon à la place de l'eau je mets des glaçons.


Pour un grand verre :

  •  1 banane épluchée et coupée en morceaux
  • 1/2 pomme épluchée et coupée en morceaux
  • 10 cl d'eau très fraîche ou glaçons

Mettre tous les ingrédients dans le bol du blender, mettre en route et laissez au moins 30 secondes afin que le mélange devienne bien mousseux, vérifiez la consistance et ajoutez de l'eau au besoin, si c'est le cas, mixez de nouveau.

Dégustez !

vendredi 14 novembre 2014

Semoule de choux-fleur jaune crue façon taboulé


Je me suis rendue compte il y a quelques temps, que je n'avais jamais publié mes recettes à base de choux-fleur.
Il est vrai qu'à la maison, il n'est pas très populaire et c'est pour ça que je le cuisine pas comme un choux fleurs mais plutôt en plat trompe l'oeil...

Voici donc un taboulé qui n'en est pas vraiment un !

Vous pouvez faire de la semoule en utilisant un robot, il faut broyer le chou tiers par tiers afin d'obtenir des petits morceaux qui rappelleront la semoule.

J'ai trouvé un choux-fleur jaune/orange chez mon primeur "L'Olivier" qui offre un large choix de légumes et de fruits qui fait mon bonheur absolu (il ne m'en faut pas beaucoup n'est-pas...)

C'est un choux-fleur hybride, la variété principale s'appelle Cheddar, il contient jusqu'à 25 fois de bêta-carotène que le choux-fleur blanc. Il conserve sa couleur jaune à la cuisson.

  • 1 choux-fleur, lavé et séché séparé en fleurettes
  • 1 poignée de feuilles de basilic fraiches lavées
  • 1 tomate lavée et coupée en morceaux
  • 1/2 gousse d'ail dégermée
Assaisonnement :
  • huile d'olive
  • sel et poivre du moulin

Moulinez les fleurettes à l'extracteur muni de l'accessoire tamis à purée (ou à broyer selon le modèle) jusqu'à obtenir une texture de semoule sablée, réservez.

Passez le reste des ingrédients à l'extracteur sauf l'assaisonnement, mélangez avec la semoule et assaisonnez.

Dégustez !

dimanche 9 novembre 2014

Green Power


Voici un jus tout vert, légèrement acidulé grâce aux pommes Granny Smith, très léger et hyper désaltérant !

Ce jus va se préparer en deux temps, d'abord avec le tamis fin pour le jus et ensuite avec le boitier à purée (ouvert) pour la menthe.

Pour une version centrifugeuse, la menthe, il faudra l'écraser au mortier ou la passer au mixeur afin d'en faire un "pesto".

Pour environ 75 cl de jus :

  • 1 concombre Pepino brossé, non épluché et coupé en tronçons
  • 2 pommes Granny Smith brossées, non épluchées et coupées en quartiers
  • 2 poignées de feuilles de menthe lavées
  • 10 cl d'eau 

Passez tous les ingrédients sauf la menthe à l’extracteur, rincer avec l'eau, réservez.
Enlever le tamis et mettre le boitier à purée (ou à broyer selon le modèle) et passer la menthe, attention la sortie de la menthe se fera sous l'appareil comme le jus.

Mélangez le pesto de menthe avec le jus et dégustez !

Je l'ai servi en guise d'entrée avec un mélange apéritif qu'une amie de Laëtitia m'a envoyé du Japon, extra ! 

mardi 4 novembre 2014

Omelette aux champignons


J'adore les omelettes mais il ne faut pas qu'elles soient natures (trop goût d’œufs), il faut qu'elles soient digestes mais pas qu'elles soient trop riches en protéines animales et sans fromage car elles deviendraient trop acidifiantes pour l'organisme.

A une protéine animale ou végétale toujours ajouter des aromates et ou épices et un légume.

Les herbes aromatiques sont des concentrés de composés acido-basiques ainsi que les épices.

Donc voici à mon goût une omelette parfaite, qui respecte l’équilibre acido-basique, qui est paléo, oui, le paléo (ou presque) est ma nouvelle lubie...

Je l'ai servi avec une soupe de légumes.


Pour 5 personnes :

  • 12 oeufs
  • 1 cs de ciboulette
  • sel et poivre
  • 150 gr de mélange de champignons frais natures
  • 1 cc d'huile de coco ou à défaut d'huile d'olive

Dans un saladier, battre les oeufs, salé et poivré, ajouter la ciboulette.

Dans une poêle très chaude, mettre les champignons à sec à suer, quand ils commencent à rendre leur première eau, arrêtez la cuisson et les mettre à égoutter.

Reprendre la poêle, la rincer, remettre sur le feu avec l'huile, et faites rapidement revenir les champions égouttés, quand la poêle est bien chaude, ajouter les oeufs et continuez la cuisson comme vous l'aimez.

Mes omelettes sont toujours obèses et de ce fait, je n'arrive jamais à les rouler jusqu'au bout !

Dégustez !

dimanche 2 novembre 2014

Ta pomme ! ta poire ! aux deux betteraves


Voici un petit jus qui va faire apprécier la betterave pour ceux qui lui reprochent son gout terreux, la poire et la pomme adoucissent le mélange.

Je l'ai servi avec un mélange de chips de légumes.

  • 1 poire mure pelée, épinée et coupée en quartiers
  • 1 pomme rouge pelée, épinée et coupée en quartiers
  • 1 betterave jaune crue épluchée et coupée en quartiers
  • 1  betterave rose crue épluchée et coupée en quartiers
  • 10 cl d'eau

Passez tous les ingrédients à l'extrateur en finissant par l'eau afin de "rincer l'appareil.

Dégustez bien frais en apéritif !

vendredi 31 octobre 2014

Légumes rôtis


Pour avoir des légumes à tous les repas, ce n'est pas toujours évident et facile, quand je suis à cours d'idée, je me rabats sur les légumes rôtis qui sont toujours un succès à la maison, faciles et toujours réussis.

Je n'épluche pas les gousses d'ail afin qu'elles soient rôties et fondantes.
Légumes faciles à trouver, à IG bas et qui respectent l'équilibre acido-basique.


Pour 4 à 5 personnes :
  •  5 tomates lavées et coupées en quartiers
  • 2 cébettes finement émincées
  • 1 courgette
  • 1 très gros oignon rouge épluché et émincé
  • 1 patate douce épluchée et coupée en dés
  • 10 gousses d'ail en chemise
  • 1 cs d'huile d'olive
  • sel et poivre au gout
  • aromates
  • 1 cc d'épices
  • quelques feuilles de basilic fraîches ciselées

Préchauffez le four à 210° C (TH6)

Mettre tous les légumes sauf le basilic dans un plat alluant au four, ajoutez l'huile et le reste des ingrédients et bien mélanger le tout.

Enfournez pour 15 minutes, au bout de ce temps, sortez votre plat et avec une cuilère en bois, mélangez les légumes, afin que le jus qui s'est formé dans le fond du plat, les enrobe tous.

Remettre au four pour 15 autres minutes.

Selon la grosseur des légumes, prolongez ou pas la cuisson.


Avant de servir, parsemer les légumes de basilic ou pas, c'est selon les goûts.

Dégustez !



samedi 25 octobre 2014

Coquillettes à la bolognaise [ Battle # 25 ]

TROMPE L'OEIL
Voici la 25 éditions de la Battle Food, 2eme participations en ce qui me concerne.

Le thème, recette Trompe l'oeil, est proposé par La Cantine des Cousins. 

Si vous voulez participer à la prochaine édition ou plus de renseignements, Jujube a publié un billet qui résume tout sur son blog Jujube en cuisine.

J'ai tout de suite adoré ce thème, rien de plus sympa que de voir l'étonnement ravi (ou pas) s'afficher sur le visage de la personne qui croit manger quelque chose d'attendu et de se rendre compte avec plaisir (ou pas) que cela n'a presque rien à voir...

A la question, "qu'est-ce que l'on mange ?" j'ai répondu, des coquillettes à la bolognaise, ils s'attendaient tous à un plat de pâtes de blé, et ils ont mangé du riz (en forme de pâtes), ils s'attendaient à de la sauce bolognaise classique avec de la viande hachée et ils ont mangé une bolognaise veganne, ils n'ont rien vu venir et ont apprécié ce plat vraiment "Trompe l’œil"


La recette pour 4 personnes :

  • 500 gr de coquillettes de riz La vie Claire
  • 300 gr de simili viande hachée Redwood Un monde vegan
  • 1 oignon rouge émincé
  • 1 gousse d'ail finement émincée
  • 1 poivron rouge coupé en lanières
  • coriandre et menthe ciselées
  • 2 cs de coulis de tomates
  • huile d'olive
  • sel et poivre

Dans une poêle, avec un peu d'huile, faire revenir l'oignon rouge et le poivron. Quand les lègumes sont fondants, ajouter la "viande" mélangez et ensuite le coulis de tomates, salez et poivrez, et laissez doucement cuire à feu doux, une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, cuire les coquillettes comme indiqué sur le paquet.

Dressez dans des assiettes creuses les pâtes, napez de sauce et ajoutez les herbes aromatiques.

Dégustez !

Qui participe ?

Encore une lichette - Bistro de Jenna - Claidedo - Petits Beguins - Cook A Life by Maeva - L'atelier de Steph et Lolie - Radis Rose - Les Carnets de Sophie - La Kitchenette - Food and Cook - Cuisine moi un mouton  - Cannelle Kaneel - Cuisine Végétalienne - Cuisine 2 soeurs - Claire Alice Délice - Les casseroles de Lise - Flagrant Déli'S - Cook'n Blog - Novice en Cuisine - Et Charlotte découvrit la cuisine - Ca ne sent pas un peu le brûlé là? - Gourmande et toquée - Paruline en cuisine - Rose Philange - Cook and love - Pourquoi je grossis - Les Cookines - To fashion and Beyond - Tout simplement bon - Tinou cuisine - Fourchettes et baguettes - Aux délices de Vany - Click, cook and taste - Home made attitude - Cyrielle Gourmandise - Des recettes à gogo - Sweet mood in Paris - Le petit monde de Julie - Par faim d'arômes - Mel's way of life - La petite cuisine - Pincée de fantaisie - Douceurs Maison - Chez nous ça popote - Dorian Cuisine - Tangerine Zest - Serial Baker - Tout simplement fait maison - Petit grain de sel - Samkonait - Pause nature - Pas de chichi dans ma cuisine - Champagne 79 - Chic, chic, chocolat... - Cuisine d'amour - Ma cuisine à moi - Rappelle toi des mets - A la table d'Aïda - My French Bakery




mercredi 22 octobre 2014

Moelleux au chocolat


Voici un gâteau au chocolat dès plus classiques, ingrédients classiques, façon de faire classique et cuisson classique mais qui nous donne un gâteau vraiment pas classique car divinement bon et moelleux.

Ce n'est pas un gâteau sans lactose ni gluten mais que je fais de temps en temps comme un pied de nez à nos allergies...

Pour un moule carré à brownies :

  • 200 gr de chocolat noir
  • 4 œufs
  • 75 gr de beurre doux ou salé coupé en dés
  • 1 verre de lait d'amande (maison)
  • 125 gr de farine (T65)
  • 160 gr de sucre vanillé (maison)

Au bain marie, faire fondre doucement le chocolat et le lait, bien mélanger, quand ce dernier forme une pâte lisse et brillante, hors du feu ajouter le beurre et mélanger doucement jusqu'à ce qu'il soit bien incorporé dans la masse. Réserver.

Préchauffez le four à 160 C°

Séparez les blancs des jaunes.

Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu'à obtenir un mélange clair et mousseux, l'incorporez au chocolat/beurre refroidi et ajoutez petit à petit la farine.

Battre les œufs en neige ferme et mélangez-les à la pâte à gâteau, mettre dans le moule.

Enfournez pour 30 minutes, le gâteau est cuit quand la pointe d'un couteau que vous plantez verticalement au centre du gâteau jusqu'à mi-hauteur environ ressort sèche et que sa surface est légèrement fendillée.

Dégustez nature ou avec une boule de glace à la vanille !

lundi 20 octobre 2014

Gaspacho

Culino Versions Octobre

Nous voici le 20 octobre pour notre rendez-vous mensuel de Culino Versions. Notre marraine Laurence du blog Plaisir et Équilibre  nous a gâtée avec pour thème "Le brunch".

Comme son nom l'indique, Laurence allie plaisir et équilibre, alors j'ai voulu rester dans l'esprit de son blog jusqu'au bout avec cette délicieuse recette de Gaspacho.

J'adore "bruncher" car pour moi c'est synonyme de détente, plaisir, le parfait lâcher prise du dimanche...

Bon dans les faits, je profite du dimanche matin pour faire mon repassage, tout de suite je sens bien qu'il y a moins d'étoiles dans les yeux et que ça ne fait plus du tout rêver !

Voici quand même, une recette qui est super simple, le plus "pénible" est juste de couper les légumes en morceaux mais qui sait après ça, peut-être aurez-vous dans votre cuisine le type de la pub "La soupe froide venue d'un pays chaud..." avec Laëtitia nous pensons que s'il n'est pas encore venu chez nous c'est parce que l'on ne mange pas la soupe à la cuillère...

Voici donc la recette !

Pour 6 à 8 personnes :

  • 1 kg de tomates lavées dont on aura enlevées les pépins et coupées en dés
  • 1 poivron rouge lavé, épiné et coupé en dés
  • 1 poivron jaune lavé, épiné et coupé en dés
  • 6 petits oignons blancs coupés en 2
  • 8 cs d'huile d'olive
  • 6 cs de vinaigre balsamique
  • sel et poivre
  • 2 pommes granny-smith coupées en dés
  • 2 cc de jus de citron
Mettre tout les ingrédients dans le blender et mixer jusqu'à obtenir une texture fine, goûtez et rectifier l'assaisonnement, placez au frais au minimum une heure avant de le servir.

Arrosez les pommes coupées en dés afin qu'elles gardent leur jolie couleur et placez les sur la soupe.

Dégustez !





samedi 11 octobre 2014

Brownies choco-coco-noisettes



Marie du blog "Saines Gourmandises" a publié un billet tout à fait gourmand de trois desserts au chocolat, tirés de son livre "Mes irrésistibles recettes au chocolat", Florent est totalement fan des recettes de gâteau au chocolat de Marie, d'ailleurs, ayant acheté presque tous ces livres (moi aussi je suis fan mais du salé comme du sucré), il sait où aller piocher quand il veut que j'en fasse un.

Vendredi dernier, lui ayant préparé son goûter, je suis allée voir donc ce fameux billet, Florent était a côté de moi et quand il a reconnu le blog et vu la photo du Brownies, j'ai du remballer mon goûter et sortir mon moule à gâteau...

J'ai triché car je n'avais pas tout les ingrédients nécessaire à la recette de Marie mais je lui ai fait sa recette de brownies habituelle en la faisant passer pour celle qu'il voulait (mère indigne que je suis !).
Il faut dire que ma recette est dans la façon de faire identique à celle de Marie, les ingrédients sont presque les mêmes alors c'est presque pas de la triche non ?!?

Pour faire mes gâteaux au chocolat, j'utilise la pâte à tartiner "La Chocolade" car à manger comme ça, je la trouve trop sucrée mais elle fait merveille dans les gâteaux, ça me permet de ne pas surdoser en sucre et de ne pas mettre de purée d'oléagineux, de plus, elle est parfaitement dosée en chocolat.
Je rajoute toujours une cuillère à soupe de miel car sinon le gâteau n'est pas assez sucré une fois les œufs en neige incorporés.

C'est un brownies sans lactose si vous utilisez une autre pâte à tartiner qui ne contient pas de lait et sans gluten.


Recette :
  • 100 gr de La chocolade
  • 1 cs de miel d'accacia
  • 1 brique de crème de coco de 20 cl (attention de la crème et non du lait)
  • 3 œufs

Préchauffez le four position "Gâteau" à 180° C (TH6)

Faire fondre doucement dans une petite casserole, le miel, la crème et la pâte à tartiner, quand les ingrédients sont fondus, arrêter le feu.

Séparer le jaune des blancs et battre les blancs en neige.

Ajouter en remuant délicatement, les jaunes à la première préparation, quand le mélange est lisse, incoporer les blancs en neige en veillant à ne pas les "casser", mélangez à nouveau doucement, et mettre dans votre moule.

Enfourner pour 35 minutes.

A la sortie du four, laisser entièrement refroidir avant de le couper.

Dégustez !

vendredi 26 septembre 2014

Courgettes rondes farcies au fromage de chève et basilic { Battle food # 24 }


Depuis quelques temps, j'avais envie de participer à la Battle Food, mais j'arrivais à chaque fois trop tard, mais cette fois, j'ai noté la date à laquelle la maraine et le thème allaient être dévoilés pour aller vite fait m'y inscrire et peu importe le défi.

Je trouve la coïncidence vraiment fabuleuse, car j'adore le fromage, et le thème est le fromage, notre marraine, Sabine du blog Delice celeste a eu une merveilleuse idée !

Si vous voulez participer à la prochaine édition ou plus de renseignements, Jujube a publié un billet qui résume tout sur son blog Jujube en cuisine

Sans plus attendre voici la recette réalisée pour 3 personnes.


Ingrédients :
  • 3 courgettes jaunes rondes
  • un fromage frais de chèvre au basilic de chez le fromager
  • huile d'olive
  • sel et poivre

 Préchauffez le four à 180°C (TH6)

Coupez le chapeau des courgettes et réservez.

A l'aide d'une cuillère à pamplemousse, évidez l’intérieur des courgettes en prenant garde à ne pas les percer, réservez la moitié de la chair pour la recette.

L'autre moitié, je l'ai utilisée dans une omelette.

Salez légèrement l'intérieur des courgettes et retournez les sur une assiette afin qu'elles dégorgent tranquillement.

Dans un saladier, à la fourchette, travaillez le fromage de chèvre en ajoutant, la chair des courgettes, du sel et du poivre, goûtez afin de rectifier l'assaisonnement et farcir les légumes.

Badigeonnez finement d'huile, salez et poivrez un plat allant au four, y déposer délicatement les courgettes farcies et laissez cuire 30 minutes, au bout de 25 minutes, mettre les chapeaux des courgettes dans le plat et terminer la cuisson.

C'est prêt !

Qui participe ?
 Geek au féminin | Novice en cuisine | Cuisine 2 soeurs | Claidedo | Framboises et bergamote | Click, Cook and Taste | Il était une recette | Food and Cook | Douceurs maison | Pretty Chef | Hibiscus Blog | Radis Rose | Encore une lichette | Cuisine moi un mouton | Marine is cooking | L’atelier de Steph et Lolie | Pause nature | Megalow Food | Par faim d’arômes | Plaisir et équilibre | Pink teaspoon | Régaleries | Tinou cuisine | Jujube en cuisine | Cuisine végétalienne | Stella cuisine | VG Zone | Le bistro de Jenna | Des recettes à gogo | Sweet mood in Paris | Les recettes de Flo | Julea Cuisine | Flagrant Déli’s | Kitchen Story | All about my kitchen | La kiwizine | La cuisine de Lillie | Tchoup’cookiing | Chloé Délice | By abc 4 you | Ma Popote | L’ornithorynque chafouin | Délices Cookies | Les fantaisie de Mélanie | Popote et Nature | Cannelle Kaneel | Sécotine Maligne | Cook’n’Blog | 1 2 3 cuisinez ! | Chic, chic, chocolat… | Cuisine, pâtisserie, chocolat and co | Contes et Délices | Rose noisettes | Elo dans la farine | Cook a life by Maeva | Succomber à la tentation | Ça ne sent pas un peu le brûlé là ? | Petite cuillère et charentaise | Claire-Alice Délice | Cyrielle Gourmandise | My french bakery | Gourmandise personnelle | La cuisine est un jeu d’enfant | Confit Banane | J’amène le dessert | Cuisiner passion | Yellow Mustard | Le renard et les raisins | Flo en cuisine | De la peau au noyau | La médecine passe par la cuisine | Épices et moi | Chez Ale | Paruline en cuisine | Lily et son Home Made Attitude | Petit grain de sel | Pince de fantaisie | La Godiche | Histoires de fruits | Samkonait | Une cuisine pour Voozenoo | La cantine des cousins | Rose Philange | Cook’n’Eat | Le petit monde de Julie | Cooking’n’Co | Et Charlotte découvrit la cuisine | Pas de chihci dans ma cuisine | Lemon Rock | Serial Baker | The Happy Cooking Friends | My Little Patisserie | La fourchette gourmande | A prendre sans faim | La ligne gourmande | Les cookines | Delizioso | Happy 2 Cook | Chapeau Melon | Geek & Balsamique | Turbigo Gourmandises | Ma petite cuisine | Gourmande et toquée | La Petite Cuisine | Les Carnets de Sophie | Dans la cuisine de Misstinguette | Les casseroles de Lise

samedi 20 septembre 2014

Temari sushi

Culino Versions Septembre

Nous voici le 20 septembre pour notre rendez-vous mensuel de Culino Versions. Notre marraine Galou du blog  Once upon a cook nous a proposé comme thème "Saveurs d'Asie"
Si vous ne connaissez pas Galou, allez flâner sur son blog, mais un conseil, ni allez pas le ventre vide, la cerise sur le gâteau sans faire de jeux de mots faciles, en prime, elle nous propose de très jolies images et des samedis en musique, avec une très belle Playlist...

Ce thème n'est pas vraiment un défi, car je cuisine souvent japonais et avec une fille qui a vécu au Japon et qui y retourne étudier dès le mois de décembre, je n'avais que l’embarras du choix.

Je voudrai vous présenter des témari sushi, très peu connu ou du moins pas aussi populaires que les sushis.
Je trouve qu'il y a plus de créations et d'art culinaire dans les temari que dans les sushis, mais ça reste mon point de vue.

Dans l'art culinaire japonais, soigner la présentation est essentiel.

La découpe des aliments est la base. C'est en effet cette opération qui va déterminer les formes de la composition finale que sera le plat. C'est également une étape incontournable car les aliments doivent pouvoir être saisis avec des baguettes. Ils sont donc coupés de manière plus ou moins décorative.

Un temari à la base, c'est une balle 手まり, en japonais, c'est littéralement "boule à main". La tradition vient de Chine.

On a commencé à en faire au Japon entre 1400 et 1500, à partir de chutes de soie ou de restes de vieux kimonos.
Au fil du temps, les coutures ont été remplacées par des broderies de plus en plus élaborées.

Le jouet, offert au nouvel an pour porter bonheur est ainsi devenu presque trop chic pour des enfants.
Avec l'arrivée du caoutchouc, plus personne n'a joué avec un temari. La balle est devenue un objet décoratif, une pièce de collection.

Dans la région de Kyoto, on vend à prix d'or des coffrets souvenirs de temari sushi présentés comme des temaris, soignés dans les moindres détails.

Ainsi le temari sushi, qui ne portait ce nom qu'en raison de sa forme ronde, devient la version comestible du jouet de tissu.
La ressemblance est donc forcée, la sophistication est poussée à l'extrême. Les japonais en raffolent car il sont souvent très "kawaii" (jolis, mignons).



Ingrédients :

  • du céllophane
  • riz vinaigré ou sumeshi
  • 1 avocat
  • cuir de kiwi (maison)
  • le jus d'un citron

Posez votre feuille de cellophane sur une surface plane, découper à l'emporte-pièce la décoration du temari, posez dessus la garniture de votre temari, j'ai utilisé de l'avocat que j'ai prélevé à la cuillère parisienne et trempé dans le jus de citron pour éviter qu'il devienne noir.

Déposer l'équivalent d'un très grosse cuillère à café de riz sur votre avocat. Il vous faut rabattre les bords du cellophane et former une boule en compressant bien le riz. il faut bien chasser l'air du cellophane régulièrement à mesure qu'on tasse, afin de ne pas le déchirer.
Il faut faire des balles de la taille de balles de ping-pong.

Une fois finies, je mets les boules à peu près 1/2 heures au congélateur et les remets au frais jusqu'au moment de servir.

Je les accompagne de sauce soja sans gluten, de gingembre mariné (maison) et de wasabi.


Logo réalisé par Galou

mercredi 20 août 2014

Panna cotta végétale et coulis de mangue



Le thème du mois d'août de Culino Versions met les panna cotta salées ou sucrées, au choix à l'honneur.

Il nous est proposé par Michèle du blog Plaisirs de la maison.

C'est un blog qui est très varié de par ses recettes, si vous êtes en panne d'inspiration, surtout n'hésitez pas à aller puiser parmi ses nombreux choix et vous en régalerez plus d'un...

J'adore les panna cotta sucrées, mais pas les traditionnelles fait à base de crème et de lait de vache que je trouve trop riches mais celles à base de lait et crème végétale.

Je préfère utiliser le lait d'amande et crème de coco pour les versions sucrées et le lait de et crème de soja pour la version salée.

Il m'arrive pour des recettes sucrées d'utiliser du soja pour avoir un goût neutre qui fera ressortir ce que je rajoute comme du chocolat et/ou pour mettre en avant le goût du coulis, mais quelque que soit les goûts, les proportions restent les mêmes.

La recette que je présente aujourd'hui est un grand classique à la maison, un truc pour le moins inratable.l

J'utilise également de l'arrow root qui va un peu apporter je trouve de la rondeur en bouche que l'on retrouve dans les pannas faite avec de la crème animale grâce au gras que l'on n'a pas dans une version végétale même avec de la crème de coco.

Pour 4 personnes :

Pour la crème :
  • 250 ml de lait d'amande
  • 80 ml de crème de coco
  • 60 gr de sucre blond
  • 1 cc rase d'arrow root
  • 1 cc rase d'agar-agar

Pour le coulis de mangue :
  • 450 gr de chair de mangue coupée en morceaux
  • 1 cc de sucre muscovado
  • le jus 1/2 citron  

Dans une casserole mélangez ensemble la crème et le lait, prélevez un peu de ce liquide et faites y dissoudre l'agar et l'arrow avec un mini-fouet en écrasant bien les éventuels grumeaux et l’ajouter au mélange précédent ainsi que le sucre.

Portez doucement à ébullition et laissez bouillonner 1 à 2 minutes à feux doux.
Versez dans les verrines afin que le mélange prenne en refroidissant, les mettre ensuite au frais.

Mettre dans une autre casserole la mangue, le jus de citron et le sucre à feux doux et laissez compoter un petit 1/4 d'heure.

Mixez et laissez refroidir.

Quand la crème est gélifiée, ajouter doucement le coulis de mangue et remettre au frais au moins deux heures.

Dégustez !

mercredi 23 juillet 2014

Filets de bar en dos de tapenade et lardons


 En ce moment, je suis en mode poisson, j'en teste toutes sortes, au grès de mes envies et des ingrédients dont je dispose, je les accommode en toute simplicité.

Voici une recette qui a été apprécié de tous.


Pour 4 personnes :
  • 4 filets de bar avec la peau
  • 40 gr de tapenade noire
  • 150 gr de dès de lardons
  • 1 cc de ciboulette ciselée
  • 1 cc de romarin frais


Préchauffez le four à 200°C

Sur le plan de travail, salez et poivrez le poisson.

Dans une poêle faire revenir les lardons, les mettre dans un bol.

Ajoutez la tapenade, la ciboulette et le romarin.

Bien mélanger.

Repartir uniformément le mélange sur le poisson côté chair.

Huilez au pinceau, salez, poivrez un plat allant au four et y disposez le poisson.

Enfournez pendant 10 minutes.

Dressez sur chaque assiette une part de poisson entouré d'huile d'olives.

Dégustez !


dimanche 20 juillet 2014

Apéritif sous la tonnelle !

Culino de Juillet


Nous revoici pour notre rendez-vous mensuel avec Culino Versions.

Pour le mois de juillet, notre marraine est Michèle du blog Croquant, Fondant, Gourmand... !
Un blog qui porte véritablement bien son nom, allez lui rendre visite, vous ne serez pas déçus...

Son thème est très approprié pour ce "beau" mois de juillet, "Apéritif sous la tonnelle" mais puisque le soleil n'est pas dans notre ciel, je suis allée chercher l'inspiration au Japon, car n'est-il pas le pays du soleil levant.
Puis je suis revenue pour le sud de la France avec des petites brochettes rayonnantes de saveurs...

Voici une petite recette vite faite, pour changer un peu des appétitifs conventionnels.

  • 5 carottes
  • 4 oranges de table
  • à peu près 1 cm de gingembre frais
  • 1 paquet de tofu à la japonaise (2 filets)
  • sauce soja 100 % soja

Passez le tout (sauf le tofu et le soja) à l'extracteur, à la centrifugeuse ou au blinder, c'est selon votre appareil. 

J'ai alterné carottes, oranges, au milieu le gingembre coupé fin, j'ai terminé par les carottes.

J'ai obtenu un peu plus de 3/4 de litre.

Le jus est rond en bouche, doux, le gingembre laisse un petit goût sans prendre le devant.

Le tout n'est pas acide.

Faire grillé à feu doux dans une poêle à sec les filets de soja, une fois chaud, les couper en cube et les présenter en brochette.

Servir avec la sauce soja à part.

2 sortes de brochettes  :

Mozzarella
  • des piques en bois
  • de la mozzarella
  • tranches de jambon sec
  • feuilles de basilic
  • petites tomates cerises coupées en deux
Emmental:

  • emmental en dés
  • concombre en dès
  • gésiers en barquette
  • petites tomates cerises coupées en deux
Alternez les ingrédients sur les piques.





dimanche 29 juin 2014

Lemon in zeste, un zeste de citron ♪♫

Je participe au tour citronné


Cela fait quelques semaines que je n'avais pas participé à un tour en cuisine et c'est avec plaisir que je vous présente cette recette de zestes de citron déshydratés.

Si vous n'avez pas de déshydrateur, vous pouvez faire sécher vos zestes au four à très basse température ou alors, les disposer sur une assiette couverte d'une mousseline pour éviter la poussière et les oublier 1 à 2 jours, jusqu'à ce qu'ils soient secs et cassants.

Afin de garder la qualité "raw" ou "crû" en français, j'ai préféré les faire déshydrater plus longtemps mais à 40° C

Une fois la déshydratation terminée, les zestes se conservent très longtemps dans un pot en verre et à l'abris de la lumière.

Les zestes ont changés de couleur, de jaunes ils sont passés à un très beau orange.

  • 5 citrons bio bien brossés

Prélever la peau des citrons en prenant garde à ne pas prendre la partie blanche qui se trouve en dessous de la partie jaune car c'est très amère.

Les huiles essentielles sont contrées dans la partie supérieur du fruit (colorée)

Étalez les zestes sur le plateau de déshydrateur et laisser 12 h à 40° et c'est prêt !

vendredi 20 juin 2014

Tomates farcies Tudo Bem !

Culino Versions - Juin

Nous voilà repartis pour un nouveau thème Culino Versions, les légumes d'été farcis, notre marraine de ce mois est Mie du blog Miechambo.

C'est un blog qui ne manque pas de charme avec une cuisine traditionnelle et très gourmande, de très jolies photos et des informations pratiques et très intéressantes.

Une visite s'impose !

J'aime bien les légumes farcis, mais je dois dire qu'il ne faut pas tomber dans le piège de la facilité, car ce sont des petits détails qui sont très importants comme l'assaisonnement et la farce elle-même qui si l'on reste sur du classique ne nous donnera pas envie n'y d'en manger ni d'en faire.

Pour cette recette, j'ai eu droit à un "ha ?!? des tomates farcies" avec des sourcils en accents circonflexes...j'entendais presque les pensées "gâcher de si belles tomates..."

Sauf qu'à la première bouchée, j'ai vu que c'était  gagné !


Pour 3 grosses tomates farcies crûes :

  • 3 grosses tomates crûes
  • sel pour les tomates
  • thon nature en boite (la quantité dépend du nombre de tomates) une boite moyenne pour moi
  • 1 càs d'huile d'olive
  • la pulpe d'1/2 citron vert mixé
  • 1 càs de noix de coco râpé + pour la déco
  • 1 càc de miel d’acacia
  • 1 càc de vinaigre de cidre
  • 1 càc de moutarde forte
  • sel au goût

Lavez les tomates et les sécher.

Découpez un chapeau aux tomates, pour plus de stabilité, je ne les découpe pas du côté pédoncule.

Évidez-les, gardez l'intérieur pour une autre recette et les salez légèrement, réservez posées à l'envers sur une assiette garnie de papier adsorbant.

Égouttez le thon.

Préparez l'assaisonnement, mélangez l'huile, la pulpe de citron, la noix de coco, le miel, le vinaigre et la moutarde, rectifier l’assaisonnement au besoin et mélangez au thon.

Garnir les tomates et laissez reposer au frais.

Au moment de servir, saupoudrez de noix de coco râpée. 

Dégustez !



By Mie

mercredi 11 juin 2014

Huile anti-mycose des pieds et de peau

MyCosmetik


Cela fait un moment que je n'ai pas publié de formules cosmétique, j'ai quelques billets en réserve d'ailleurs.

Aujourd'hui je voudrai vous parler des mycoses des pieds, chez moi, c'est récurent, dès l'instant que je ne mets plus de chaussette, mon pied gauche subit une attaque en règle, mais parfois, il arrive que j'y échappe mais c'est très rare.

J'ai décidé un jour que cela devait s'arrêter car me balader constamment avec mon huile essentielle d'arbre à thé ça devenait lourdingue et l'odeur quand à elle est je trouve très entêtante, prise de tête au sens propre comme au sens figuré.

Après plusieurs formules, j'ai enfin trouvé celle qui me convenait ainsi qu'à Florent qui lui aussi est sujet aux mycoses mais pas aux pieds mais sur les cuisses.

Dès que je sens que mon pied commence à me picoter, pas avant, matin et soir je me masse les pieds avec un peu de cette huile pendant 21 jours, généralement c'est le temps qu'il faut pour que je sois tranquille pendant un an.

Pour Florent c'est par plaques comme de l'urticaire que ça apparaît sur le milieu externe de la cuisse droite, comme ça du jour au lendemain, alors tous les matins après la douche, il a droit à son massage, généralement c'est plus long, mais ça part en 2 ou 3 mois.

En suivant le lien des ingrédients, vous aurez toutes leurs propriétés et le site de mon partenaire MyCosmetik

Concernant le macérat de millepertuis, ne pas l'utiliser avant une exposition au soleil car il y a risque de  photosensibilisation.

Pour un flacon de 154 ml :


Ajoutez tout les ingrédients dans un par un dans le flacon, bien secouer après fermeture et laisser poser au moins 3 jours afin que la synergie se fasse.


lundi 9 juin 2014

Soja mariné en mode feta


La semaine dernière, je vous ai présenté la recette de la feta marinée, aujourd'hui, je vous laisse découvrir celle du soja mariné.

Pour cette recette et pour beaucoup d'autres d'ailleurs froides ou non cuites, je préfère utiliser du soja nature ferme lacto-fermenté sans pasteurisation, je prends la marque Sojami car j'adore ses produits qui sont bio, sans OGM et pour le tofu, d'origine du SUD-OUEST.

Le tofu lacto-fermenté s'apparente au fromage car on a utilisé les mêmes techniques de fabrication que le fromage au lait d'origine animale.

Il est très riche en protéines, ferments lactiques ainsi qu'en probiotiques, il ne faut pas le faire chauffer car cela détruit les ferments ce qui est dommage.

Cette fois, j'ai utilisé l'huile quatuor de Vigean (bio) et pour le reste des ingrédients de la marinade, se sont les mêmes que pour la feta.

Pour un bocal de 700 gr :

  • Soja lactofermenté nature non pasteurisé coupé en dès (Sojami)
  • 2 cc de romarin feuiles (Bio C Bon)
  • 2 cc thym (Bio C Bon)
  • 2 cc du mélange de baies "Tropiques" (Hédiard)
  • 4 pétales de tomates déshydratées maison
  • 2 petites gousses d'ail fraîches coupées en lamelles
  • huile d'olive bio

Il n'y a pas trente six façons de procéder, après chaque personne trouvera ce qui lui convient le mieux, pour ma part, je mets les aromates au fond du bocal, j'ajoute la feta et je couvre d'huile et je finis par l'ail et les tomates.

Je ferme le bocal et doucement je le renverse la tête en bas et je le fais tourner sur les côtés.

Je repose le pot à l'endroit, j'attends un peu et je l'ouvre afin de vérifier si tous les ingrédients sont bien recouverts d'huile et au besoin j'en rajoute un peu.

Je le laisse 15 jours au frais avant de le déguster.

Une fois le soja mangé, j'utilise l'huile pour mes assaisonnements ou dans mes plats ou j'en refais mariner en ajoutant un peu d'ingrédients frais.