dimanche 29 septembre 2013

Papillote de dos de cabillaud à la tomate


Il y a quelques temps j'ai acheté des papillotes en silicone, et franchement je ne le regrette pas.

Voici une recette très sympa qui ne prend pas de temps et qui est délicieuse.

  • 1 dos de cabillaud
  • 2 tomates coupées en lamelles
  • 1 oignon rouge coupé en lamelles
  • coriandre
  • 2 cs de sauce soja sans gluten
  • 20 cl de jus de tomate ou 2 tomates passées à l’extracteur
  • 2 cs d'huile d'olive

Mettre le four à préchauffer à 180 °C TH6

Mélange le jus de tomates avec la sauce soja.

Dans le fond de la papillote, mettre la sauce obtenue, j'ai une papillote pour 4 personnes avec un socle, poser le socle et mettre le dos de cabillaud coupé en portions.

Faire chevaucher les rondelles de tomates avec celles d'oignons, parsemer de coriandre et arroser d'huile d'olive.

Enfourner pour 30 minutes ou plus selon la taille du poisson.

mercredi 25 septembre 2013

Risotto crémeux d'orge mondé


Voici une recette de base d'orge mondé, j'en cuisine toujours plus afin de décliner l'orge en plusieurs recettes.

L'orge demande toujours entre 45 minutes et 1 heure de cuisson, une fois cuit il se conserve facilement 3 jours au frais.

Cuit, on peut le façonner en croquettes, épaissir une soupe, le servir en base de salades composées car il se mange autant chaud que froid et le must, c'est une céréales à indice glycémique bas (25 IG), contrairement à l'orge perlé qui lui à son indice à 65.

Je me suis grandement inspirée de plusieurs recettes de Marie Chioca du blog Saines gourmandises qui a écrit un livre sur les céréales et légumineuses "Céréales originales et savoureuses légumineuses"


  • 1 poireau finement émincé
  • 1 oignon finement coupé
  • 500 gr d'orge mondé
  • 2 cs d'huile
  • 150 gr de bacon fumé coupé en fines lanières
  • 1 bouquet garnis
  • eau bouillante

La veille, rincez l'orge et le mettre à tremper.

Le lendemain, le rincer et l’égoutter.

Pendant ce temps, préparez la garniture aromatique.

Dans une cocotte, mettre l'huile et faire revenir la garniture jusqu'à ce qu'elle soit tendre, ajouter l'orge et le bouquet garnis, bien mélanger.

Quand l'orge est bien chaude, versez l'eau bouillante jusqu'à hauteur et laissez mijoter entre 45 minutes et 1 heure, il faut goûter afin de vérifier la cuisson.

Pendant la cuisson, ajouter de l'eau bouillante si besoin et mélanger afin que l'orge n'attache pas.

J'aime bien le manger avec des petites tomates.

dimanche 22 septembre 2013

Citronnade comme à Tunis

Tour 292


Pour ce tour en cuisine, je suis allée piocher chez La nonna du blog Gourmandises et passions et c'est Cécile du blog Dans le petit monde de cecile qui est venue me rendre visite.

Cet été, je suis allée en Tunisie, et c'est pour ça que j'ai choisi cette recette qui était je trouve fort à propos.
La nonna l'a trouvé sur le blog Crime et condiment .

J'aime beaucoup la citronnade, celle-ci est très bonne.

J'ai utilisé du sucre de coco en poudre qui donne un petit goût vraiment sympa et en fait une citronnade à IG bas, tout pour plaire, si vous voulez rester sur une boisson à IG bas mais avec un sucre neutre, vous pouvez mettre du sirop d'agave en poudre ou non.
La couleur du sucre change la couleur de la citronnade, sur la photo, une bouteille est sucrée et l'autre non afin que vous puissiez voir la différence.

C'est une recette qui se prépare en deux temps.

  • 500 gr de beaux citrons jaunes bio (4 pour moi)
  • sucre au goût
  • de l'eau pour le trempage
  • 2 l d'eau fraîche pour le jus lui-même (2 fois 1 litre)

La veille, couper les 2 bases des citrons et enlever une partie de la peau.

Laisser tremper dans l'eau, je les ai mis dans un saladier et posé une assiette sur les citrons afin qu'ils soient bien  immergés.
Changer l'eau l'eau 2 ou 3 fois pendant la journée pour diminuer l'amertume de l'écorce des citrons.

Le lendemain, couper les citrons en 4 puis en 2, mettre dans une casserole et couvrir d'eau, faire bouillir 20 minutes.
Une fois la cuisson finie, mettre dans une passoire et laisser refroidir.

Mixer assez grossièrement le citron jusqu’à obtenir une pâte que vous mélangerez avec un litre d'eau fraîche.
Passer le mélange au tamis fin, (comme mon chien a mangé mon tamis, je l'ai passé dans le panier en inox de mon Cook'in)
en pressant bien et recueillir le jus obtenu, réserver ce premier jus.

Reprendre la pâte restée dans le tamis et mélanger de nouveau avec le second litre d'eau fraîche, et comme la première fois la passer au tamis toujours en pressant bien.
Recueillir ce second jus et le rajouter au premier jus obtenu.

A ce stade là, j'ai changé la façon de procéder, sauf pour la mise en bouteille.

J'ai filtré le mélange avec un filtre permanent dans un saladier et j'ai sucré au goût ce jus filtré, j'ai ensuite posé un entonnoir et par dessus une petite passoire et verser le jus finis.
Je l'ai mis au frais quelques heures.






Oeufs en meurette à la bourguignone

Je participe au tour en hommage à Culino Versions


Je ne sais pas vous mais moi, je vois de temps en temps des activités auxquelles j'aimerai bien participer, et je me dis que je le ferai...un jour, car j'ai le temps ou quelque chose comme ça, et au final ça ne se fait pas pour tout un tas de bonnes raisons, participer à Culino Version en faisait partie et comme c'est fini, je participe au tour en leur hommage !

J'ai découvert cette "ronde" chez mon amie Jackie du blog La cuisine de Jackie et c'est pour ça que je vais aller piocher chez elle car non seulement, elle cuisine merveilleusement bien et aussi parce qu'ayant passé quelques jours chez elle, j'ai pu constater à quel point c'était bon !

Merci Jackie et merci à Miss Cuisine pour ce tour qui montre à quel point tu es généreuse !

A l'instar de Jackie, je n'avais jamais cuisiné cette recette et je la regardais avec pas mal de suspicion, mais à vrai dire, elle est délicieuse et très facile à faire !

J'ai changé deux ou trois petites choses par rapport à celle de Jackie mais rien qui ne change vraiment le goût.

Je vous présente ici, la version Cook'in, mais vous avez la version traditionnelle qu'à publié Jackie.


  • 4 oeufs bien frais bio
  • 125 gr de lardons - sans pour une version végétarienne
  • 2 tranches de pain de mie avec ou sans gluten
  • 1 oignon
  • 2 carottes coupées en rondelles
  • 1 bouquet garni
  • 2 cs de farine (de petit épeautre complet pour moi ou farine sans gluten soja par exemple)
  • 1 cs de sucre - 2 petits carrés de chocolat noir 85% de cacao
  • 30 cl de vin de Bourgogne
  • 20 cl d'eau
  • 2 cs de vinaigre blanc (pour le pochage des oeufs)

Coupez l'oignon en 4 et le mettre dans le bol, poser le panier en inox dessus et mixer 5 secondes vitesse 5, ajoutez les lardons et programmer à 110° C vitesse 2, pour 2 minutes.

Ajoutez les carottes, la farine et le chocolat, programmer 1 minute, vitesse 2 pour 100°C.

Ajoutez le vin, l'eau et le bouquet garni et programmer 80 minutes, vitesse 2 toujours à 100°.

Au dernier moment, réalisez les oeufs pochés, je n'avais jamais fait ça non plus, alors j'ai été chercher une vidéo qui nous montre la procédure sur le site de 750 gr.

Vous pouvez soit passer le pain de mie au grill pain et le couper ensuite en morceaux, soit le couper et le passer à la poele avec du beurre quelques minutes comme Jackie.

Dressage :

Disposer dans une assiette creuse un peu de sauce sur laquelle vous mettrez l’œuf et autour les croûtons.
Vous pouvez mettre un peu de ciboulette sur les oeufs mais il n'est pas nécessaire de les assaisonner car la sauce le fera.

Servi avec une salade verte, c'est un repas du soir vraiment excellent !


Sirop de groseilles

Je participe au tour 100% fruits


J'avais une tonne de groseilles dans mon jardin que j'ai décidé de transformer en confiture puis comme la confiture était ratée, en gelée, gelée qui s'est avérée être plutôt un sirop qu'autre chose.

Déçue du résultat, je me suis demandée ce que j'allais en faire, car non seulement, c'était trop sucré mais c'était en même temps acide sans toutefois que ce soit mauvais au goût et avec une texture de coulis le truc raté quoi.

Florent adore le sirop, et au goûter, il en a toujours un verre, et là en sortant la bouteille de sirop de cassis, je me suis dit que j'allais tester sur Florent, si, si j'ai honte...enfin, vite fait quoi.

Moi, je ne teste jamais mes produits sur les animaux, mais toujours sur mes enfants c'est peut être pour ça que Laëtitia est partie vivre au Japon, mon mari, ma famille Mona est enceinte donc j'évite sur elle en ce moment et mes amis.

D'ailleurs pour la petite histoire, quand je cuisine, Florent est toujours prêt à goutter, je trouve qu'il est drôle car il goutte vraiment de bon coeur, je lui demande alors si c'est bon, et j'ai toujours, mais vraiment toujours un "oui" franc et enthousiaste, après je lui demande s'il en veut encore, et c'est là que je sais s'il a aimé ou pas car quand il n'a pas aimé, il me répond avec un grand sourire "non adi" (nous merci) et il s'en va vite fait en me re-disant merci en langage des signes, pour le cas ou je n'aurais pas compris...

Bref Florent a beaucoup aimé, et j'en suis ravie, car comme je contrôle de très prêt sa consommation de sucre à cause de son hyper-activité, ce sirop est parfait car il contient du sucre de coco qui a un indice glycémique bas, donc pas de pic glycémique.


  • 1,500 kg de groseilles équeutées et lavées
  • 500 gr de sucre de coco en 2 doses, 1 de 300 gr et 1 de 200 gr
  • 6 gr d’agar-agar en deux doses, 1 de 4, et 1 autre de 2

La veille, j'ai mis les groseilles avec le 300 gr de sucre à macérer.

Le lendemain, j'ai mis l'ensemble à cuire avec la dose de 4 gr d'agar que j'avais dissoute dans une cs de jus de groseilles.

J'ai laisser cuire 40 minutes, résultat peu probant, trop de graines.

Déjà là je me suis dit, que pour la confiture, j'allais devoir repasser !

Alors qu'à cela ne tienne, la gelée s'est top aussi, je prends donc mon chinois et je passe ce "truc" et j'obtiens, 1 l de jus bien dense, je le remets sur le feux et complète avec la 2e dose de sucre en ajoutant également l'agar-agar.
Je laisse bouillonner jusqu'à qu'il n'y est plus de mousse.

Je prends mes pots que j'avais ébouillanté, et je mets en pots que je retourne à l'envers (fermés les pots hein !?!).

Le lendemain, et le surlendemain, et le jour d'après, j'ai dû me résoudre à la triste vérité, là aussi pour la gelée j'allais encore devoir repasser !

L'année prochaine, je retenterai ma chance....

Alors truc qui est bien dans tout ça, c'est que j'ai aussi testé avec du vin blanc, de l'eau et du perrier, je trouve ça très bon, dès que l'on ouvre une bouteille de champagne, je testerai, il faudra juste qu'il en reste.

J'en ai offert un pot, et les heureuses élues, 2 jeunes femmes et une petite princesse ont trouvé ça véritablement bon, à la petite cuillère, avec du coca et l'une d'elle testera avec de la bierre et l'autre sur des tranches de pain beurrées, en somme ce sirop est un ratage réussi !



samedi 14 septembre 2013

Houmos au basilic


Je ne sais plus trop dans quel livre lu vite fait à la Fnac, j'ai vu cette recette, mais j'avais trouvé le mélange pois chiches basilic assez étrange.

Il arrive parfois, que des invités débarquent à l'improviste, du coup, j'ai toujours une boite de pois chiche dans mon placard.

Pour l’apéritif, j'avais préparé des tomates cerises enroulées dans des feuilles de basilic, hélas, j'avais trop coupé de feuilles de ma plante alors pour ne pas les perdre, j'ai décidé de les mettre dans l'houmos pour tester ce fameux mélange.


  • 200 gr de pois chiches en boite bien rincés
  • 1 cs de purée d'amande blanche
  • 5 cs d'eau
  • des feuilles de basilic ciselées
  • 2 cs d'huile d'olive
  • piment d'espelette en poudre

Il n'y a rien de plus simple, mettre tout les ingrédients dans un bol mixeur sauf le basilic, mixer jusqu'à l'obtention d'une crème bien lisse, ajouter le basilic et mélanger.

Mettre au frais, quand je veux que ça aille plus vite, je le mets au congélateur.

Avant de servir, bien mélanger, le froid exalte le basilic.

Je fais des petites tartines sur lesquelles je saupoudre du piment d'espelette en poudre.

mercredi 11 septembre 2013

Caviar d'aubergine




Il y a quelques années, j'avais un thermomix, j'ai bien gardé cette machine 10 ans, jusqu'à ce qu'elle me lâche pitoyablement.

J'ai découvert la marque Demarles chez mon amie Jackie, d'abord les moules puis le Cook'in dont je viens de faire l'acquisition.

Voici une recette que je faisais au thermomix et que je refais au Cook'in, elle est délicieuse.
En herbes, j'ai utilisé des herbes pour grillade corse que Pricilia m'a gentiment offert, c'est un mélange de thym, marjolaine "nepita", romarin et myrte.


  • 2 aubergines bio non épluchées coupées en petits cubes 
  • 2 cs d'huile d'olives
  • le jus d'1 citron vert
  • 1 cs de purée d'oléagineux
  • 1/4 de cc de purée de piment d'espelette
  • sel au goût
  • aromates fraîches ou séchées
  • 3 gousses d'ail pressées

Mettre les aubergines dans le bol avec l'huile d'olives, utiliser les couteaux seuls.
Laisser cuire 15 minutes vitesse 2 à 100°.
Au bout de ce temps, ajouter les aromates, le dosage est selon vos goûts, les gousses d'ail pressées et remettre à tourner aux mêmes mesures mais seulement 10 minutes.
Laissez poser le temps que l'appareil refroidisse car trop chaud, il ne mixera pas au delà de la vitesse 5.
Quand le pictogramme indiquant que l'appareil est trop chaud n'est plus visible, mixer avec la purée d'oléagineux et le jus de citron.
Laisser refroidir, ajuster l'assaisonnement et mettre au frais couvert jusqu'au moment de servir.

Si vous n'avez pas de cook'in voici la version casserole qui est tout aussi délicieuse.

Dans une poêle, mettre les aubergines à cuire à feu doux avec l'huile d'olives, couvrez et laisser 20 minutes.
Une fois ce temps passer, mettre les aromates, et l'ail, remettre à cuire encore 10 petites minutes.

Mettre la préparation cuite dans un bol mixeur et mixer avec le jus de citron et la purée d'oléagineux.

Mes deux purées préférées pour cette recette, sont l'amande blanche et le sésame, après vient la noix de cajou et l'amande complète.

Servir comme bon vous semble, cette purée complète aisément les assiettes végétariennes et/ou vegans.

dimanche 8 septembre 2013

Rougail de tomates

Je participe au tour aux DOM TOM


Voici un tour bien sympa, il y a tout un tas de recettes vraiment excellentes, le choix a été extrêmement difficile aussi je me suis demandée, qu'est-ce que je cuisine régulièrement et qui vient des Dom-Tom...il y a l'achard de légumes, souvent, je l'achète tout fait et il y a bien sur, le rougail de tomates, qui s’accommode avec tout, et que je prépare toujours moi-même.

Pour les personnes qui n'aiment pas le piment, simplement le remplacer par une cuillère à café ou deux de vinaigre de cidre.


  • 2 tomates épluchées et épinées
  • 2 petits oignons blancs émincés également
  • 1 cc de purée de piment d'espelette 
  • de la coriandre ciselée
  • sel au goût
  • 1 cs d’huile d'olive
  • 1 petit morceau de gingembre épluché et finement émincé

Préparer tous les ingrédients, couper les tomates en petits cubes.

Écrasez au mortier le gingembre avec la purée de piment.

Mélangez le tout et laisser reposer au frais une bonne heure afin que les saveurs se lient.

Dégustez !






samedi 7 septembre 2013

Figues fraîches rôties à l'estragon {Epices Day # 6}

Estragon



J'adore l'estragon, on la voit souvent cuisinée en salée ou pour du "salé" , de la moutarde, du vinaigre ou même de l'huile, j'ai voulu vous faire découvrir en sucré et surtout une recette que j'ai adaptée pour les besoin de la maison, Florent étant hyper-actif, le sucre lui est fortement déconseillé, quelque soit le sucre à IG bas ou complet.

Avec cette recette, je lui fait manger des figues et de l'estragon frais qui a de merveilles vertus et intactes puisque pas chauffées !

Il faut compter 1 à 2 figues par personne, c'est selon l’appétit et le moment, fin de repas ou goûter.


  • 4 figues fraîches lavées et coupées dans leur longueur
  • le jus d'1 orange
  • 2 branches d'estragon lavées et ciselées

Mettre le four à préchauffer à 180°C (TH 6)

Posez les figues dans un plat côté bombée vers le bas et arrosez-les de jus d'orange.

Enfourner 10 à 15 minutes.

Laissez tiédir un peu et parsemer en d'estragon, c'est prêt !