dimanche 29 décembre 2013

Bruschettas


C'est une entrée à base de pain grillé et de morceaux de tomates, voici donc de bonnes et savoureuses bruschettas à déguster en entrée.

Comme ce n'est pas vraiment la saison des tomates, je me suis contentée d'une petite sauce tomate que j'avais faite la veille.

Je les ai servi avec une salade verte aux noix.


Pour deux personnes :

  • 4 tranches de pain de mie passées au grill pain
  • jambon cru italien en tranches
  • 1 pot de fromage de chèvre frais
  • sauce tomate épaisse
  • tome de fromage de brebis coupé en tranches

Fouettez le fromage de chèvre afin qu'il soit facile à étaler.

Mettre votre four à préchauffer à 160°C

Étalez sur le pain grillé, la sauce tomate, le fromage de chèvre, mettre le jambon et finir par les tranches de fromage.

Enfournez le temps que le fromage fonde, surveillez la cuisson.

Dégustez !

Je participe au tour des bruschettas

dimanche 22 décembre 2013

Dés de poulet marinés à la crème


Pour ce tour en cuisine, je suis allée chez Steph et Will et c'est Kedesrecettes qui est venue ici.

J'aime beaucoup les plats simples et rapides avec du goût, ce n'est pas toujours évident, avec ce plat, on s'y retrouve aisément.

J'ai remplacé le jus de citron de la marinade par de la sauce soja ainsi que la crème entière par de la crème de soja et je n'ai pas mis de bouillon de volaille.

Steph coupe le poulet cru en morceaux et le fait mariner après.

Pour 4 personnes :

  • 4 blancs de poulet fermier bio
  • 3 cs d'huile d'olive
  • 1 cs de sauce de soja
  • 1 gousse d'ail dégermée pressée
  • 1 pincée de sel fumé
  • 1 cc de paprika fumé
  • 8 pétales de tomates séchées (maison pour moi)
  • 20 cl de crème de soja

Marinade :

Faire une émulsion avec l'huile d'olive et la sauce soja, ajouter l'ail pressé, le paprika et le sel.

Mettre le poulet dans un plat creux avec la marinade, il faut bien imprégner toutes les surfaces de la viande
Couvrir et laisser reposer au minimum 1h.

Dans une poêle à sec chaude, faire revenir la viande arrosée de la marinade que vous aurez récupéré du plat.
Quand la viande est bien dorée, la couper en morceaux et la remettre dans la poêle.
Ajouter la crème de soja et les tomates séchées, baissez le feu et laisser mijoter cinq à dix minutes en mélangeant régulièrement afin que la viande n'attache pas.

Saupoudrez de paprika avant de servir.

Dégustez !


Tour 319

dimanche 15 décembre 2013

Boules de brioche spécial petit déjeuner


Je n'ai pas de recette ou de plat que je peux qualifier de spécialité en salé, par contre, j'ai ma recette de brioche du matin qui est une "routine" et que l'on retrouve souvent à ma table.

Nature ou tartinée au choix, elle s'abandonne à tous nos caprices.
Je la façonne en petite boules, elle ne se dessèche pas, je la conserve dans un torchon prévu à cet effet.
Elle n'est pas sucrée, ce n'est pas un oubli, c'est que je la veux nature.


  • 500 gr de farine
  • 20 gr de levure de boulanger fraîche
  • 100 ml de lait d'amande maison
  • 1 oeuf
  • 3 grosses cuillères à soupe de compote fine au beurre salé (recette sur le blog)
  • 100 gr de beurre salé coupé en dés et quand je n'en ai pas, je le remplace par 100 gr de purée d'amande complète

Mettre le lait à tiédir et y mélanger la levure.

Une fois que la levure est dissoute, dans un saladier ou un robot, la verser et ajouter les autres ingrédients, pétrir 5 minutes pour le robot, et à la main, jusqu'à ce que vous obteniez une boule souple et non collante.

Mettre à lever dans le four préchauffé à 40°C dans un saladier recouvert d'un torchon humide pendant 1h30.
Au bout de ce temps, sortir votre pâton et former des boules et les mettre dans une moule les unes à côté des autres, elles n'ont pas besoin de se toucher car elles vont encore lever et grossir.

Les remettre au four mais cette fois à 50°C pendant 30 minutes.

Les sortir, et préchauffer votre four à 150 °C, enfournez une fois que le four est chaud, 35 à 45 minutes.

Dégustez !

Je participe au tour des spécialité

dimanche 8 décembre 2013

Gelée de pommes au piment d'espelette

Les pommes, voici un vaste sujet, entre les recettes salées et sucrées le choix est vaste.

Voici une recette de gelée de pomme au piment d'espelette, qui peut se déguster simplement sur du pain beurré ou de la brioche ou en accompagnement de plats salé, viande rôtie ou un plateau de fromage.

Pour être sûr d'avoir de la pectine, préférer les pommes acides.

C'est une recette très longue qui se fait sur 2 jours, mais elle en vaut la peine !


Pour environ 4 pots
  • 9 (915 gr) pommes acides lavées, non épluchées, coupées en morceaux
  • environ le même poids en sucre cristallisé, mais j'en ai mis un peu moins soit 800 gr 
  • le jus d'1 citron
  • 1 cc de flocon de piment par pot

Dans une casserole ou bassine à confiture, mettre les pommes (cœurs et pépins compris) et ajouter 1.7 l d'eau. Portez à ébullition et laissez frémir 40 minutes jusqu'à ce que les pommes soient tendes.

Écrasez à la fourchette.

Versez les fruits dans une étamine ou un sac à gelée au-dessus d'un saladier et laissez égoutter complètement, quelques heures, voir toute une nuit. N'écrasez pas les morceaux si vous souhaitez une gelée claire et limpide.

Vous devez obtenir environ 1.160 l de jus.
Mesurez le volume de jus et calculez la quantité de sucre nécessaire, il faut compter 450 gr de sucre pour 60 cl de jus, j'ai fait une règle de 3.

Versez le jus dans une casserole ou  bassine à confiture, portez à ébullition, ajoutez le sucre et le jus de citron. Laissez bouillonner en remuant jusqu'à complète dissolution. Écumez.
Continuez à faire bouillir en remuant de temps en temps entre 40 à 60 minutes, jusqu'à atteindre le point de gélification (106°C).

Pendant ce temps, lavez vos pots à l'eau savonneuse, rincez-les mais ne les essuyer pas. Les mettre dans votre four chaud à 100°C pendant 10 minutes, cela va les stériliser.

Quand la gelée est prête, laissez refroidir pendant 10 minutes et ajoutez le piment.
Mettre en pot et fermez.

Étiquetez et conservez dans un endroit frais à l'abri de la lumière.

Conservez au frais après ouverture.


Tour des pommes

samedi 7 décembre 2013

Thé ou chocolat ? Ce sera les deux {Epices day # 9}

Mélange pain d'épices

Je prépare mes petits cadeaux gourmands et ça tombe bien car j'en ai deux qui contiennent l'épices ou dirais-je le mélange d'épices de l'Epices Day de décembre, le mélange "pain d'épices".

Claudie nous a concocté un petit challenge, elle ne veut pas de recette de pain d'épices, tout sauf ça...

J'utilise ce mélange assez souvent, ici vous trouverez deux recettes déjà publiées :
Lait gélifié
Muffins tout chocolat















Voici ce que vous pouvez offrir, pour le pot de chocolat, vous pouvez soit le présenter comme pouvant faire une boisson chocolatée soit un coulis de chocolat.

Pot de chocolat :
  • 150 gr de pépites de chocolat à 65 % de cacao
  • 1 c à thé de mélange pain d'épices
  • 2 c à thé de sucre de fleurs de coco
Mélanger tous les ingrédients ensemble et mettre en pot.


Version coulis de chocolat :

Mettre le pot au bain-marie et laissez fondre le chocolat et vous aurez un superbe coulis de chocolat, si vous le trouvez trop épais, vous pouvez ajouter de l'eau ou du lait.

Boisson au chocolat :
  • 50 gr du mélanges pépites de chocolat
  • 50 cl de lait d'amande
  • 30 cl de lait de coco
Mettre à chauffer ensemble les deux laits à feux doux, aux premiers petits bouillons, mettre le chocolat et laissez frémir doucement 5 minutes, c'est prêt.


Pot de thé :
  • 100 gr de thé noir
  • 1 fève tonka cassée en petits morceaux
  • 1 c à thé de mélange d'épice pain d'épices
Mélangez tous les ingrédients ensemble et mettre en pot.

Comment déguster un thé noir :
  • Température de l'eau : 95 °C
  • L'infusion durera entre 3 et 5 minutes
  • 2.5 gr pour 15 cl d'eau

mercredi 4 décembre 2013

Compote fine de pommes au beurre salé


C'est la saison des pommes et bien sûr, toutes les semaines je fais de la compote, avec des épices ou non, simple ou avec d'autres fruits.

Voici une recette très simple et vraiment fine, tant par son goût que sa texture.

Je l'a fait au Cook'in mais elle peut être faite à la casserole sans problème


  • 1 kg de pommes épluchées et coupées en morceaux
  • 50 à 100 gr de beurre salé coupé en petits morceaux (c'est au goût)
  • des épices (ou pas)

Mettre les pommes et le beurre ensemble petit à petit dans le bol du Cook'in en mixant pour que tous les morceaux puissent tenir. Programmer 25 minutes, vitesse 2 à 100°C.

Pendant ce temps, lavez vos bocaux à l'eau savonneuse, rincez-les mais ne les essuyer pas. Les mettre pendant 10 minutes dans votre four chaud à 100°C. Vos pots seront stérilisés.

Quand la compote est cuite, mixer très finement et mettre en pot. Après refroidissement, les conserver dans un endroit frais à l'abri de la lumière.

dimanche 1 décembre 2013

Muffins tout chocolat


Le chocolat est très présent dans ma cuisine, alors, ce tour est vraiment fait pour moi.

Voici d'excellent Muffins tout chocolat, très gourmands....


Pour 12 muffins :
  • 150 gr de farine (moitié farine T65, moitié petit épeautre)
  • 2 cc de poudre à lever
  • 250 gr de chocolat à 70% de cacao
  • 2 cs de beurre de cacao
  • 3 cs de purée d'amande complète
  • 3 oeufs
  • 100 gr de sucre mélangé avec 1/2 cc d'épices à pain d'épices
  • 80 gr d'amande en poudre

Préchauffez le four à 150°C 

Faire fondre le chocolat et le beurre de cacao au bain marie, quand ces derniers sont fondus, ajouter la purée d'amande.

Mélanger la farine et la levure.

Blanchissez les oeufs avec le sucre, ajouter en mélangeant entre chaque ingrédient, le chocolat, la farine et la poudre d'amande.

J'ai des moules à muffins en silicone donc je n'ai pas besoin de les beurrer et fariner.

La pâte est assez compacte, du coup c'est très facile à mettre en moule, je mets 1 cs de pâte pas alvéoles, je tasse avec le dos d'une petite cuillère.

Enfournez pour 30 minutes.

Dégustez !

Je participe au tour choco-nut

mercredi 27 novembre 2013

Poulet mijoté au vin blanc


J'aime cuisiner les choses simples et savoureuses, voici un plat très facile, sympa et excellent.

Un poulet moelleux et tendre délicatement parfumé.

Pour 4 à 6 personnes

  • 4 cuisses de poulet coupées en deux (haut de cuisse et pilon) élévé en plein air
  • 4 cs de vin blanc
  • 125 ml de bouillon bien chaud
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 branche de thym séché
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 1 oignon haché
  • 3 gousses d'ail dégermées et hachées
  • 1 blanc de poireau émincé

Mettre à dorer les morceaux de poulet sur toutes les faces, quand ils ont une belle coloration, les ôtez de la cocotte et mettre l'oignon et l'ail, mélangez et laissez cuire à feu moyen 5 minutes. 

Ajouter le poireaux, continuez la cuisson encore 5 minutes et versez le vin et le bouillon, mettre les aromates, baissez le feu, et laissez mijoter 30 minutes, c'est prêt !

J'accompagne ce plat de riz basmati ou d'haricots verts, mais après c'est comme vous le voulez...

dimanche 24 novembre 2013

Purée de butternut


Pour ce tour en cuisine, je suis allée chez Doudine du blog Croque en bouches et c'est Paruline du blog Paruline en cuisine qui est venue ici.

Ici nous n'aimons pas du tout le potiron et c'est pour ça que j'ai changé le potiron de cette purée en butternut, après tout, la marraine de cendrillon à bien changé la citrouille en carrosse alors...bon c'est vrai une citrouille n'est pas un potiron...mais tout ça reste dans la même est grande famille des cucurbitacées (pas évident à placer ce terme dans une conversation sans avoir l'air pédant je trouve...)


  • 1 courge
  • crème de soja à la place de la crème fraîche
  • sel et poivre

Mettre le four à préchauffer à 160° C 

Coupez la courge en deux dans le sens de la longueur

Couvrir chaque moitié de papier cuisson, Doudine met du papier aluminium, mettre au four, papier vers le haut pendant environs 1h, il faut que la chair soit tendre.

Quand elle est cuite, en prenant garde à ne pas se brûler, racler la chair et la mixer avec de la crème, salé et poivré au gout.

Dégustez !

Les Dandys


Pour ce tour en cuisine, je suis allée chez Jaja du blog Cactus et tartine et c'est Zaza du blog La cuisine de Zaza qui est venue chez moi.

Voici une petite recette de flan bien sympathique, vite préparée et aussi vite engloutie...

Je n'ai rien changé à part le sucre que j'ai diminué.

Pour 6 pots :

  • 40 gr de cacao 
  • 60 gr de sucre de coco
  • 850 ml de lait d'amande maison
  • 2 gr d'agar-agar

Mélangez les poudres ensemble.

Prélevez 50 ml de lait froid et à l'aide d'un fouet à main, bien mélange jusqu'à obtenir une pâte semi-liquide et bien lisse.

Mettre le reste de lait à chauffer, quand il est bien chaud, ajoutez en mélangeant bien, la pâte obtenue et portez à ébullition en veillant à ce que le liquide ne déborde pas.

Maintenez l’ébullition 1 à 2 minutes.

Mettre en pots, laissez refroidir à température et mettre au frais au moins 4h.

Dégustez !

Tour 309

mercredi 20 novembre 2013

Moelleux de légumes ou comment faire manger des légumes à ma belle mère !


Il y a quelques temps, lors d'un thème d'un tour en cuisine, j'avais appris que Culino Versions c'était fini au grand dam des participants d'ailleurs, je m'étais dit, encore un truc que je voulais faire et que je ne ferai pas...sauf que ça reprend et de plus belle je pense.

Cette fois, je ne vais pas louper le coche !

Le thème du mois de novembre est assez singulier "Ouppss...Ma belle mère débarque !"

Je pense, que l'on a tous une histoire avec sa belle mère, bonne ou mauvaise après c'est personnel.

Ma belle mère adore venir manger à la maison, car quand je reçois, je mets toujours les petits plats dans les grands, quand elle vient, ce n'est pas un stress de la recevoir mais plutôt un challenge.

Elle n'aime pas les légumes, elle en mange par raison et je me suis mise au défi de lui faire aimer, car les légumes sont incontournables chez moi...et je dois dire, qu'elle finit toujours son assiette.

De toutes manières, si Florent et Mamie n'ont pas fini leurs légumes, ils n'auront pas de gâteaux au chocolat, et Mamie ne ramènera rien chez elle...voici une phrase typique que forcément je prononcerai durant le repas, histoire de leur mettre la pression.

Bien sûr comme pour Florent, je ruse, et je ne présente pas les légumes tel quel sous peine d'avoir de la soupe (jeux de mot facile) à la grimace mais je les camoufle.

Voici donc une recette dans laquelle, je mets toutes sortes de légumes de saison et qu'elle adore.


  • 800 gr de légumes coupés en morceaux
  • 3 oeufs dont on aura séparé les blancs des jaunes
  • 2 cs d'huile d'olive
  • 80 gr de parmesan
  • 3 cs de farine avec ou sans gluten
  • 1/2 sachet de levure
  • sel 
Faire cuire les légumes à la vapeur jusqu'à ce qu'ils soient tendres.

Préchauffer le four à 180°C TH 6

Les mettre dans le bol d'un robot mixeur avec les jaunes d'oeufs, le parmesan, la farine, l'huile, le sel et la levure.

Mixer le tout jusqu'à l'obtention d'une crème lisse.

Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement à la préparation de légumes en faisant attention à ne pas les casser à l'aide d'une cuillère en bois ou une spatule.

Huiler des ramequins et y mettre l'appareil.

Enfournez et laisser cuire 15 à 20 minutes.

Dégustez !

Pour le thème "Ouppss...Ma belle mère débarque !



dimanche 17 novembre 2013

Brioche


Il y a quelques années de ça, je suis tombée sur cette recette de brioche que Valérie à publié sur son blog C'est ma fournée, en février de cette année, elle l'a ré-édité avec des modifications.

Je ne suis pas tout à fait sa recette, car moi aussi à la longue, j'ai développé ma façon de faire.

Comme il y a du lait de vache et de la crème fraîche entière, je ne la fait que très rarement, à chaque fois, c'est une pure merveille.


  • 500 gr de farine de type 65
  • 20 gr de levure de boulanger fraîche
  • 1 pot de crème fraîche épaisse entière
  • 60 gr de sucre
  • 2 oeufs et complété avec du lait jusqu'à atteindre 200 ml pour cette fois j'ai eu 105 gr d'oeuf et complété avec 95 ml de lait. Ma balance peut peser en gr et ml 
  • 1 cc de sel
J'ai tiédi mon lait à 25°C et y ai dissout la levure, j'ai réservé.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre et le sel, les oeufs battus et la crème avec une spatule.
Versez ensuite le lait/levure, quand la pâte l'a absorbée, mettre le tout dans un robot, position "rouleau à pâtisserie" pendant 8 min ou pétrir à la main, jusqu'à obtenir une pâte souple et élastique.

Une fois le temps écoulé, sortir le pâton, toujours avec l'aide de la spatule car la pâte est collante et la mettre dans un saladier que vous couvrez à l'aide d'un torchon propre humide.
Enfournez à 40°C pendant 1h30 le temps de la 1e levée.
Mon four fait étuve, cela correspond à 40°C

Mettre votre pâton sur une surface farinée et dégazée le, ne pas hésiter à mettre de la farine si ce dernier est trop collant.
Avec les mains farinées, façonner des boules de 40 gr et placez les dans un plat côte à côte sans qu'elles se touchent car elles vont gonflées et finir par se rejoindre, j'ai pesé mes boules, j'en ai obtenu 23 dont deux à 30 gr.

Remettre à lever cette fois sans couvrir et seulement 45 minutes.

Sortir la brioche et préchauffez le four à 150°C.

Quand le four est chaud, remettre la brioche est laisser cuire 30 minutes.

Laissez la refroidir avec de la démouler.

Déguster !


Quand une mousse au chocolat se prend pour un gâteau...



Cela faisait longtemps que je n'avais pas participé à un tour de 4 semaines, depuis quelques temps, je ne faisais que les tours à thème.

Le tirage au sort m'a emmené chez Sagweste du blog "Les papilles de Sagweste et c'est Ariane du blog "La cuisine d'Ariane" qui viendra piocher chez moi.

Pourquoi ce choix de gâteau, pour plusieurs raisons en fait, d'une part car j'adore l'association beurre salé et chocolat, parce que j'avais du beurre salé chose très rare, parce que je voulais prouver que je pouvais faire une recette sans en changer les ingrédients et parce qu'à la maison, ils en ont marre de mes gâteaux et plats à IG bas, ma cuisine diététique "chelou"...à part Florent qui a dévoré le dernier livre de cuisine de Marie Chioca qui est devenue son auteure préférée, bon en même temps c'est la mienne aussi...bref voici un gâteau en presque copié-collé car quand même, je n'ai changé que trois petites choses dans la façon de faire...

Il est ultra facile et rapide à faire, c'est un gros avantage car souvent, on me demande un gâteau au "cocola" du style "tout de suite"

Pour 5 personnes Sagweste met pour 6 mais on ne doit pas avoir les mêmes personnes à la maison...

  • 3 oeufs
  • 40 gr de sucre en poudre
  • 100 gr de chocolat pâtissier à 65 % de cacao
  • 60 gr de beurre demi sel

Préchauffer le four à 200° C

Au bain marie, faire fondre le chocolat avec le beurre.

Cassez les oeufs et séparer les blancs des jaunes.

Battre les blancs en neige ferme.

Ajouter le sucre aux jaunes et fouetter le mélange jusqu'à ce qu'il blanchisse.

Mélangez l'appareil chocolat et beurre aux jaunes et l'ajouter doucement aux blancs d'oeufs en veillant à ne pas les "casser"

Mettre en moule et enfourner 13 minutes pas plus.

Sagweste précaunise d'attendre que le gâteau refroidisse avant de le démouler, chose que je n'ai pas faite car j'ai utilisé le moule tablette Demarles, le gâteau n'a pas attaché et nous avons pu le déguster tiède...

Il a plu à tout le monde, je l'ai trouvé un poil trop sucré mais je crois que c'est parce que je n'ai plus l'habitude du sucre blanc.

La prochaine fois je le referai avec du sucre de coco, voir de bouleau et mettrai du chocolat à 70%.

Tour 308

vendredi 15 novembre 2013

Shampoing solide { #MyCosmetik }

MyCosmetik

Cela fait un moment que je n'ai pas eu l'occasion de publier d'articles sur les produits cosmétique fait maison, mais ça ne veut pas dire que j'ai arrêté d'en faire, d'ailleurs j'en ai fait quelques uns pour deux beaux bébés et pour leurs mamans...

Depuis quelques temps, je ne suis pas très en forme, problèmes de santé et d'ordre familiale qui me minent et bien sûr j'ai les cheveux ternes malgré les hennés.

Il me fallait une petite formule adaptée aux circonstances.

Voici un shampoing solide qui a fait ses preuves, et même si je n'ai pas une mine folichonne, au moins mes cheveux rattrapent le coup !

Pour plus d'informations sur les produits utilisés, suivre les liens.



L'astuce à connaître pour faire de beaux shampoings solides, est qu'il faut écraser soigneusement  le coco sulfate en poudre fine afin qu'il se dissolve complètement dans l'huile chaude et qu'il ne reste pas de petits vermicelles une fois le shampoing fini.
Attention, c'est un produit très irritant, donc il faut impérativement se protéger le nez et la bouche lors de cette opération.

Au bain marie, faire fondre l'huile de coco qui est solide, ajouter le coco sulfate, bien mélanger à la spatule.
Cela va former une pâte.
Hors du feu, quand la préparation est tiède, ajouter les autres ingrédients en mélangeant bien entre chaque.

Moulez et tasser.

Mettre 1h au congélateur.

Démoulez et laissez sécher au moins 48 h avant de l'utiliser.






mercredi 13 novembre 2013

Pain version salée et sucrée


Voici un pain qui est savoureux, dense sans être un étouffe chrétiens.

Je vous donne la recette en version salée et sucrée.

C'est une recette que j'ai faite avec le cook'in.

A part le sucre ajouté, c'est la même façon de faire pour les deux versions.

Pour une version végan, mettre 2 cs de yaourts de soja et remplacer le beurre soit par de la purée d'amande, de l'huile d'olive ou du beurre végétal, ajouter également 1/2 cc de sel fin mélangé à la farine.

Ce sont des versions basiques, vous pouvez ajouter au moment du pétrissage, des épices, comme des graines, des fruits secs, des noix, des herbes aromatiques, remplacer le sucre par un autre sucrant et changer la farine...

Version salée
  • 500 gr de farine de petit épeautre complet
  • 100 gr de beurre salé coupé en morceaux et mou
  • 1 oeuf
  • 1 cs de yaourt de soja
  • 22 gr de levure de boulanger fraîche
  • 200 ml de lait de soja
Version sucrée
  • 500 gr de farine de petit épeautre complet
  • 100 gr de beurre salé coupé en morceaux et mou
  • 1 oeuf
  • 1 cs de yaourt de soja
  • 22 gr de levure de boulanger fraîche
  • 100 gr de sucre de coco
  • 100 ml de lait de soja
Mettre la levure avec le lait dans la cuve, à 40° C vitesse 2.

Une fois ce temps écoulé, ajouté tous les autres ingrédients, le beurre est à mettre en dernier, programmer 4 minutes sur la fonction pétrin (symbole rouleau tapisserie).

Sortir le pâton du bol, il est élastique et collant, le pétrir un peu et le mettre si vous avez la fonction étuve dans votre four, 1h30 avec un petit bol d'eau sinon, à 50°C le même temps.

Il ne va pas lever d'une façon extraordinaire, en fait je n'ai pas vue de grande différence...

Sortir le pain du four et le mettre à préchauffer à 160°C, j'ai un programme brioche, et enfourner 45 minutes.

Je fais de jolis croisillons, comme il est d'un beau caramel pour la version salée et d'un beau brun en sucrée, je ne le badigeonne pas.

Et voilà, un bon pain sans prétention et pauvre en gluten grâce aux petit épeautre.



dimanche 10 novembre 2013

Truffade


Pour ce tour en cuisine, je suis allée chez Chris du blog Chez nous...quelque part en Normandie et c'est Cupcakes59 du blog du même nom qui est venue ici.

J'ai découvert la cancoillotte chez Ariane avec sa recette de papillote, recette excellente que j'ai pu tester.
La truffade de Chris utilise à quelque chose près, les mêmes ingrédients.

Je n'ai rien changé à part la fin de la recette, Chris mélange les ingrédients et fais fondre le tout directement sur le feu, alors que je les mets au four dans des petites cassolettes.


  • 800 gr de pomme de terre
  • 1 gousse d'ail
  • 1 pot de cancoillotte
  • 75 gr de dés de jambon

Coupez les pommes de terre en rondelles pour Chris, en cubes pour moi.

Les faire cuire 10 minutes dans de l'eau salée.

Egoutez.

Préchauffer le four à 180° C TH6

Pendant ce temps, faire revenir à sec le jambon, ajouter l'ail pressé, bien mélanger et laissez 1 minute à feu doux.

Dressez dans des cassolettes ou dans à plat à gratin, une couche de pomme de terre, quelques dès de jambons, jusqu'à épuisement des ingrédients.

A l'aide d'une cuillère à soupe, nappez les pomme de terre de cancoillotte.

Mettre de 5 à 10 minutes au four que vous éteindrez le temps que le fromage puisse fondre, comme il est déjà semi-liquide, c'est très rapide.

Dégustez !

Tour rapide 131

mercredi 6 novembre 2013

Compote mi-figues mi-pomme au miel d'acacia


J'adore aller au marché car en voyant l'étal des commerçants, leurs produits exposés les uns à côtés des autres, il me vient alors des idées de cuisine, d'associations que je n'aurai pas forcément pensé.

C'est comme ça que j'ai eu l'idée de cette compote, je la voulais également  IG bas et c'est tout naturellement que le miel d’acacia s'est imposé.

Je n'en ai pas mis beaucoup car les fruits étaient déjà très sucrés.

C'est une recette très simple et rapide avec beaucoup de saveurs.

On peut ajouter, de la vanille, cannelle, cardamome ou tout autres épices ou simplement ne rien ajouter...


  • 6 figues violettes épluchées et coupées en 4
  • 1 pomme épluchée et coupée en petits morceaux
  • 1 cc de miel d'acacia

Mettre les fruits à compoter 15 minutes à feux doux.

Quand ils sont cuits, ajouter le miel, mélanger et écraser à la fourchette.

Déguster comme bon vous semble.

dimanche 3 novembre 2013

Chou chinois sauté au sésame doré {Epices Day # 8}

Sésame

J'ai des recettes, que je ne pense pas à publier, trop simples, faciles, rapides...pourtant excellentes, de la cuisine de tous les jours en somme.

Cette recette que je raffole, tombe à pic pour l'épices day de ce mois, car sans le sésame, elle perd au moins la moitié de sa saveur.

Pour deux personnes ou pour 2 repas

  • 1/2 chou chinois de bonne taille émincé en lamelles
  • 1 barquette de lardons de bacon fumé
  • 1 cs d'huile de sésame
  • 3 cs de sésame doré

Dans une poêle à sec chaude, faire revenir les lardons, réserver.

Dans une autre poêle toujours à sec faire griller le sésame quelques minutes en remuant afin qu'ils ne brûlent pas, réserver.

Reprendre la poêle qui a servi pour les lardons, y mettre l'huile de sésame à chauffer, ajouter les lardons et le choux.

Faire cuire à découvert et à feux moyen pendant 10 minutes et 10 autres minutes à couvert environ, mélanger souvent.

Quand le choux est cuit, soit ajouter directement le sésame grillé et mélanger, soit l'ajouter dans les assiettes à table.

Il est inutile de salé.

Déguster !


Lentilles beluga à la japonaise


J'aime bien cuisiner les lentilles, et il est vrai qu'elles sont un atout précieux dans notre alimentation tant pour leur valeur nutritionnelle que leur indice glycémique bas, 30, je parle bien entendu des lentilles sèches  non cuisinées et encore moins en boite.

Voici une façon de manger les lentilles assez originale, ça nous donne un plat d'hiver très léger et surtout, grâce à l'agar-agar contenu dans les dômes, cela amène une satiété ce qui fait que l'on a pas besoin de manger plus.

Pour rester dans le thème Japon, on accompagnera ce plat d'une salade de chou crû légèrement assaisonné d'huile de sésame et sauce soja.

Prévoir la préparation des dômes à l'avance afin qu'ils puissent se gélifier.

Ingrédients pour les dômes de miso :

  • 250 ml d'eau
  • 2 gr d'agar-agar
  • 1 à 2 cc de miso brun
  • 1 cs de sauce soja sans gluten
Dans un peu d'eau diluer l'agar-agar, il vaut mieux procéder de la sorte afin qu'il se dissolve sans faire de grumeaux.

Le mélanger avec le reste d'eau dans une casserole que vous mettrez à bouillir.

Maintenez une petite ébullition pendant 1 minute.

Hors du feu, ajoutez la sauce soja ainsi que le miso.

Le miso ne doit en aucun cas cuire, c'est un aliment qui se rajoute toujours après la cuisson.

Bien mélanger, il faut savoir, qu'il restera toujours des particules de miso non dissoutes.

Rincer vos récipients (moules) à l'eau froide, cela facilitera le démoulage.

Versez le liquide dans vos moules en ne mettant pas le fond du liquide afin que vous n'ayez pas trop de particules, dans vos dômes refroidis, il y en aura toujours, vous pouvez également passer le liquide dans une petite passoire, mais personnellement, je trouve qu'au gout, on ne les sent pas.

Laissez refroidir et mettez au frais jusqu'au moment du repas.

Je fais toujours cette étape dans la matinée pour le soir.

Les lentilles :
  • 200 gr de lentilles beluga
  • 1 morceau d'algue kombu (elle accélère la cuisson)
  • 1 cs de sauce soja
Rincez les lentilles, les mettre avec l'algue dans une casserole, couvrir avec 2 fois leur volume d'eau portez à ébullition et laisser cuire entre 15 à 20 minutes, pas plus.

Egoutter si nécessaire et ajouter la sauce soja.

Mettre dans des assiettes et démouler dessus les dôme de miso.

Je participe au tour en Asie

Parmentier de canard à la courge doubeurre


Voici un tour qui sort de l'ordinaire, je suis allée voir à plusieurs reprises la boutique The Tops, et je dois dire qu'il est extrêmement difficile de choisir ce qui me plait tant le choix est vaste...
Je me suis posée la question, qu'est-ce que tu as besoin en ce moment et qui fait chavirer ton coeur (oui, des ustensiles de cuisine peuvent faire chavirer mon coeur...).

Voici donc ma petite sélection :

  • Pèle et tranche avocat
  • Tasse à thé Magisso
  • Boule pour infusion d'épices
  • Le siphon chantilly et mousse 0.5 l
  • ......

Pour la recette, voici un plat que je fais souvent au moment des courges, c'est simple, délicieux et réconfortant, entre automne et hiver, dès que le froid commence juste à piquer les joues....



  • 2 magrets de canards
  • 2 oignons émincés
  • 2 poireaux émincées
  • 1 cc de curry
  • 40 cl de vin rouge
  • 20 cl de bouillon chaud
  • 800 gr de courge coupée en gros dés
  • sel

Faire des croisillons côté gras sur les magrets de canard.

Dans une cocotte mettre à cuire les magrets de canard côté peau vers le bas 5 minutes, retournez-les et les laissez cuire 3 minutes côté chair, réservez et jetez le gras en n'en gardant que 4 cuillères à soupe.

Faites revenir l'oignon et le poireau dans 2 cuillères à soupe de graisse pendant 5 minutes  jusqu'à ce qu'ils soient tendres, ajouter les magrets, le curry, le vin et le bouillon, laisser mijoter à couvert 1h.

Pendant ce temps, mettre à revenir, le 2e poireaux ainsi que les cubes de courge avec le reste de la graisse.

Quand ils ont pris une jolie couleur, baisser le feu, ajouter 2 cuillères à soupe d'eau du sel, couvrir et laisser cuire 20 minutes, il faudra pouvoir écraser la courge à la fourchette.

Mettre le four à préchauffer à 180°C

Sortir les magrets de la casserole et ôtez la couche de gras, les couper ensuite en petits morceaux, les remettre dans leur casserole.

Écraser la courge à la fourchette, mettre le canard et sa sauce dans un plat allant au four et recouvrir de purée de courge.

Enfourner une vingtaine de minutes.

Servir et déguster.

Je participe au tour The Tops

dimanche 20 octobre 2013

Faux-Flamby ou le retour en enfance


Sur mon autre blog, je vous avez présenté la recette de mes faux Flamby, recette vegan où j'utilisais de l'arrow root, arrow root que je n'utilise plus car son indice glycémique est très élevé.

Voici donc une nouvelle recette de Faux Flamby, toujours vegan et qui comme la première est un vrai retour en enfance et qui correspond en tout point au thème de ce dimanche !

C'est une recette tirée du blog Saines gourmandises de Marie Chioca que vous trouverez également dans le livre "Mes bons desserts aux sucres naturels" co-écrit avec Delphine Paslin du blog Le plaisir des mets.


  • 60 cl de lait de soja à la vanille
  • 2 gr d'agar agar
  • 1 cc de vanille liquide 1 cc de vanille en poudre
  • 5 cs de sirop d'agave 
  • 6 cs de sirop d'agave pour le caramel

Dans 2 cs de lait, mélangez l'agar agar, l'incorporez au reste de lait dans une casserole et ajouter la vanille, le sirop, celui qui servira pour le caramel le laisser pour l'instant de côté, fouettez l'ensemble et portez à ébullition, ébullition que vous maintenez 2 minutes tout en mélangeant bien.

Versez dans des petits moules, laissez refroidir à température et mettre au frais au moins 6 heures.

Mettre le sirop d'agave dans une petite casserole à frémir 2 minutes pas plus et réserver, en refroidissant il va épaissir comme du "vrai" caramel.

Démouler les flans et ajouter une cuillère à café de ce caramel, déguster !

Je participe au tour caramélisé

dimanche 6 octobre 2013

Tartare aux deux tomates




C'est effectivement la saison des tomates, je n'en ai pas dans mon jardin mais du basilic oui.
Voici un tartare très sympa, qui peut de préparer à l'avance et gardé au frais, le temps que les saveurs se mélangent ou être préparé avant de passer à table.

Voici ce que je fais pour 5 personnes, après c'est selon votre appétit et ce que vous mangerez après, si c'est un déjeuner ou un dîner...

Je n'ai pas précisé le vinaigre ainsi que l'huile, c'est comme vous préférez votre assaisonnement, vous pouvez ajouter de l'ail, comme du poivre, du piment...changer le basilic par une autre herbe.


  • 7 tomates grappes bien mûres
  • 2 petits oignons blancs finement émincés
  • basilic ciselé (du jardin)
  • vinaigre balsamique
  • huile d'olive
  • sel Maldon
  • tomates séchées finement ciselées

Mondez, épinez et concassez les tomates, explication ici et ici .

Dans un saladier, mélanger intimement tout les ingrédients et mettre au frais.

Au moment de servir, dressez sur les assiettes avec des cercles ou en verrines.





samedi 5 octobre 2013

Jus de pommes et d'orange chaud à la cannelle {Epices day # 7}

Cannelle


C'est la saison des pommes, entre les tartes et les compotes, on a le choix des recettes, la cannelle se mariant à merveille avec ce fruit, ça allait de soi que je les réunirai.
Voici donc un jus qui se déguste autant tiède que froid.
La mousse est caractéristique du passage à l'extracteur.

  • 7 pommes passées à l'extracteur ou jus de pomme
  • 1 jus d'orange (je compte une orange pour 7 pommes)
  • 1 c à thé rase de cannelle
  • 2 cc de sirop d'agave

Versez dans une petite casserole le jus de pommes que vous ferez tièdir doucement, éteindre le feux, ajoutez les autres ingrédient et mélanger doucement à l'aide d'un fouet.

Dégustez !

jeudi 3 octobre 2013

Croquettes gourmandes d'orge mondé


Voici ce que vous pouvez faire avec de l'orge mondé déjà cuisiné.
Je le cuis en grande quantité et le décline en plusieurs recettes, la préférée de la maison est celle des croquettes.

Ce qu'il y a d'intéressant, c'est que vous pouvez également la décliner en plusieurs versions pour ne pas toujours avoir les mêmes croquettes.

  • orge mondé cuit
  • 2 cs de parmesan râpé
  • 2 oeufs battus en omelette
  • 2 cs de gruyère râpé
  • sel et épices au goût

Préchauffez le four à 180°C (th6)

Mélangez tout les ingrédients dans un saladier.

Sur un tapis de cuison ou une feuille de papier cuisson, formez avec l'aide d'emporte-pièce ou pas, des croquettes.

Enfournez pour une vingtaine de minutes.

Dégustez !

dimanche 29 septembre 2013

Papillote de dos de cabillaud à la tomate


Il y a quelques temps j'ai acheté des papillotes en silicone, et franchement je ne le regrette pas.

Voici une recette très sympa qui ne prend pas de temps et qui est délicieuse.

  • 1 dos de cabillaud
  • 2 tomates coupées en lamelles
  • 1 oignon rouge coupé en lamelles
  • coriandre
  • 2 cs de sauce soja sans gluten
  • 20 cl de jus de tomate ou 2 tomates passées à l’extracteur
  • 2 cs d'huile d'olive

Mettre le four à préchauffer à 180 °C TH6

Mélange le jus de tomates avec la sauce soja.

Dans le fond de la papillote, mettre la sauce obtenue, j'ai une papillote pour 4 personnes avec un socle, poser le socle et mettre le dos de cabillaud coupé en portions.

Faire chevaucher les rondelles de tomates avec celles d'oignons, parsemer de coriandre et arroser d'huile d'olive.

Enfourner pour 30 minutes ou plus selon la taille du poisson.

mercredi 25 septembre 2013

Risotto crémeux d'orge mondé


Voici une recette de base d'orge mondé, j'en cuisine toujours plus afin de décliner l'orge en plusieurs recettes.

L'orge demande toujours entre 45 minutes et 1 heure de cuisson, une fois cuit il se conserve facilement 3 jours au frais.

Cuit, on peut le façonner en croquettes, épaissir une soupe, le servir en base de salades composées car il se mange autant chaud que froid et le must, c'est une céréales à indice glycémique bas (25 IG), contrairement à l'orge perlé qui lui à son indice à 65.

Je me suis grandement inspirée de plusieurs recettes de Marie Chioca du blog Saines gourmandises qui a écrit un livre sur les céréales et légumineuses "Céréales originales et savoureuses légumineuses"


  • 1 poireau finement émincé
  • 1 oignon finement coupé
  • 500 gr d'orge mondé
  • 2 cs d'huile
  • 150 gr de bacon fumé coupé en fines lanières
  • 1 bouquet garnis
  • eau bouillante

La veille, rincez l'orge et le mettre à tremper.

Le lendemain, le rincer et l’égoutter.

Pendant ce temps, préparez la garniture aromatique.

Dans une cocotte, mettre l'huile et faire revenir la garniture jusqu'à ce qu'elle soit tendre, ajouter l'orge et le bouquet garnis, bien mélanger.

Quand l'orge est bien chaude, versez l'eau bouillante jusqu'à hauteur et laissez mijoter entre 45 minutes et 1 heure, il faut goûter afin de vérifier la cuisson.

Pendant la cuisson, ajouter de l'eau bouillante si besoin et mélanger afin que l'orge n'attache pas.

J'aime bien le manger avec des petites tomates.

dimanche 22 septembre 2013

Citronnade comme à Tunis

Tour 292


Pour ce tour en cuisine, je suis allée piocher chez La nonna du blog Gourmandises et passions et c'est Cécile du blog Dans le petit monde de cecile qui est venue me rendre visite.

Cet été, je suis allée en Tunisie, et c'est pour ça que j'ai choisi cette recette qui était je trouve fort à propos.
La nonna l'a trouvé sur le blog Crime et condiment .

J'aime beaucoup la citronnade, celle-ci est très bonne.

J'ai utilisé du sucre de coco en poudre qui donne un petit goût vraiment sympa et en fait une citronnade à IG bas, tout pour plaire, si vous voulez rester sur une boisson à IG bas mais avec un sucre neutre, vous pouvez mettre du sirop d'agave en poudre ou non.
La couleur du sucre change la couleur de la citronnade, sur la photo, une bouteille est sucrée et l'autre non afin que vous puissiez voir la différence.

C'est une recette qui se prépare en deux temps.

  • 500 gr de beaux citrons jaunes bio (4 pour moi)
  • sucre au goût
  • de l'eau pour le trempage
  • 2 l d'eau fraîche pour le jus lui-même (2 fois 1 litre)

La veille, couper les 2 bases des citrons et enlever une partie de la peau.

Laisser tremper dans l'eau, je les ai mis dans un saladier et posé une assiette sur les citrons afin qu'ils soient bien  immergés.
Changer l'eau l'eau 2 ou 3 fois pendant la journée pour diminuer l'amertume de l'écorce des citrons.

Le lendemain, couper les citrons en 4 puis en 2, mettre dans une casserole et couvrir d'eau, faire bouillir 20 minutes.
Une fois la cuisson finie, mettre dans une passoire et laisser refroidir.

Mixer assez grossièrement le citron jusqu’à obtenir une pâte que vous mélangerez avec un litre d'eau fraîche.
Passer le mélange au tamis fin, (comme mon chien a mangé mon tamis, je l'ai passé dans le panier en inox de mon Cook'in)
en pressant bien et recueillir le jus obtenu, réserver ce premier jus.

Reprendre la pâte restée dans le tamis et mélanger de nouveau avec le second litre d'eau fraîche, et comme la première fois la passer au tamis toujours en pressant bien.
Recueillir ce second jus et le rajouter au premier jus obtenu.

A ce stade là, j'ai changé la façon de procéder, sauf pour la mise en bouteille.

J'ai filtré le mélange avec un filtre permanent dans un saladier et j'ai sucré au goût ce jus filtré, j'ai ensuite posé un entonnoir et par dessus une petite passoire et verser le jus finis.
Je l'ai mis au frais quelques heures.






Oeufs en meurette à la bourguignone

Je participe au tour en hommage à Culino Versions


Je ne sais pas vous mais moi, je vois de temps en temps des activités auxquelles j'aimerai bien participer, et je me dis que je le ferai...un jour, car j'ai le temps ou quelque chose comme ça, et au final ça ne se fait pas pour tout un tas de bonnes raisons, participer à Culino Version en faisait partie et comme c'est fini, je participe au tour en leur hommage !

J'ai découvert cette "ronde" chez mon amie Jackie du blog La cuisine de Jackie et c'est pour ça que je vais aller piocher chez elle car non seulement, elle cuisine merveilleusement bien et aussi parce qu'ayant passé quelques jours chez elle, j'ai pu constater à quel point c'était bon !

Merci Jackie et merci à Miss Cuisine pour ce tour qui montre à quel point tu es généreuse !

A l'instar de Jackie, je n'avais jamais cuisiné cette recette et je la regardais avec pas mal de suspicion, mais à vrai dire, elle est délicieuse et très facile à faire !

J'ai changé deux ou trois petites choses par rapport à celle de Jackie mais rien qui ne change vraiment le goût.

Je vous présente ici, la version Cook'in, mais vous avez la version traditionnelle qu'à publié Jackie.


  • 4 oeufs bien frais bio
  • 125 gr de lardons - sans pour une version végétarienne
  • 2 tranches de pain de mie avec ou sans gluten
  • 1 oignon
  • 2 carottes coupées en rondelles
  • 1 bouquet garni
  • 2 cs de farine (de petit épeautre complet pour moi ou farine sans gluten soja par exemple)
  • 1 cs de sucre - 2 petits carrés de chocolat noir 85% de cacao
  • 30 cl de vin de Bourgogne
  • 20 cl d'eau
  • 2 cs de vinaigre blanc (pour le pochage des oeufs)

Coupez l'oignon en 4 et le mettre dans le bol, poser le panier en inox dessus et mixer 5 secondes vitesse 5, ajoutez les lardons et programmer à 110° C vitesse 2, pour 2 minutes.

Ajoutez les carottes, la farine et le chocolat, programmer 1 minute, vitesse 2 pour 100°C.

Ajoutez le vin, l'eau et le bouquet garni et programmer 80 minutes, vitesse 2 toujours à 100°.

Au dernier moment, réalisez les oeufs pochés, je n'avais jamais fait ça non plus, alors j'ai été chercher une vidéo qui nous montre la procédure sur le site de 750 gr.

Vous pouvez soit passer le pain de mie au grill pain et le couper ensuite en morceaux, soit le couper et le passer à la poele avec du beurre quelques minutes comme Jackie.

Dressage :

Disposer dans une assiette creuse un peu de sauce sur laquelle vous mettrez l’œuf et autour les croûtons.
Vous pouvez mettre un peu de ciboulette sur les oeufs mais il n'est pas nécessaire de les assaisonner car la sauce le fera.

Servi avec une salade verte, c'est un repas du soir vraiment excellent !


Sirop de groseilles

Je participe au tour 100% fruits


J'avais une tonne de groseilles dans mon jardin que j'ai décidé de transformer en confiture puis comme la confiture était ratée, en gelée, gelée qui s'est avérée être plutôt un sirop qu'autre chose.

Déçue du résultat, je me suis demandée ce que j'allais en faire, car non seulement, c'était trop sucré mais c'était en même temps acide sans toutefois que ce soit mauvais au goût et avec une texture de coulis le truc raté quoi.

Florent adore le sirop, et au goûter, il en a toujours un verre, et là en sortant la bouteille de sirop de cassis, je me suis dit que j'allais tester sur Florent, si, si j'ai honte...enfin, vite fait quoi.

Moi, je ne teste jamais mes produits sur les animaux, mais toujours sur mes enfants c'est peut être pour ça que Laëtitia est partie vivre au Japon, mon mari, ma famille Mona est enceinte donc j'évite sur elle en ce moment et mes amis.

D'ailleurs pour la petite histoire, quand je cuisine, Florent est toujours prêt à goutter, je trouve qu'il est drôle car il goutte vraiment de bon coeur, je lui demande alors si c'est bon, et j'ai toujours, mais vraiment toujours un "oui" franc et enthousiaste, après je lui demande s'il en veut encore, et c'est là que je sais s'il a aimé ou pas car quand il n'a pas aimé, il me répond avec un grand sourire "non adi" (nous merci) et il s'en va vite fait en me re-disant merci en langage des signes, pour le cas ou je n'aurais pas compris...

Bref Florent a beaucoup aimé, et j'en suis ravie, car comme je contrôle de très prêt sa consommation de sucre à cause de son hyper-activité, ce sirop est parfait car il contient du sucre de coco qui a un indice glycémique bas, donc pas de pic glycémique.


  • 1,500 kg de groseilles équeutées et lavées
  • 500 gr de sucre de coco en 2 doses, 1 de 300 gr et 1 de 200 gr
  • 6 gr d’agar-agar en deux doses, 1 de 4, et 1 autre de 2

La veille, j'ai mis les groseilles avec le 300 gr de sucre à macérer.

Le lendemain, j'ai mis l'ensemble à cuire avec la dose de 4 gr d'agar que j'avais dissoute dans une cs de jus de groseilles.

J'ai laisser cuire 40 minutes, résultat peu probant, trop de graines.

Déjà là je me suis dit, que pour la confiture, j'allais devoir repasser !

Alors qu'à cela ne tienne, la gelée s'est top aussi, je prends donc mon chinois et je passe ce "truc" et j'obtiens, 1 l de jus bien dense, je le remets sur le feux et complète avec la 2e dose de sucre en ajoutant également l'agar-agar.
Je laisse bouillonner jusqu'à qu'il n'y est plus de mousse.

Je prends mes pots que j'avais ébouillanté, et je mets en pots que je retourne à l'envers (fermés les pots hein !?!).

Le lendemain, et le surlendemain, et le jour d'après, j'ai dû me résoudre à la triste vérité, là aussi pour la gelée j'allais encore devoir repasser !

L'année prochaine, je retenterai ma chance....

Alors truc qui est bien dans tout ça, c'est que j'ai aussi testé avec du vin blanc, de l'eau et du perrier, je trouve ça très bon, dès que l'on ouvre une bouteille de champagne, je testerai, il faudra juste qu'il en reste.

J'en ai offert un pot, et les heureuses élues, 2 jeunes femmes et une petite princesse ont trouvé ça véritablement bon, à la petite cuillère, avec du coca et l'une d'elle testera avec de la bierre et l'autre sur des tranches de pain beurrées, en somme ce sirop est un ratage réussi !